Recherche du militaire fugitif Jurgen Conings : Ludivine Dedonder placée sous haute protection

21 Mai, 2021, 03:52 | Auteur: Lynn Cook
  • Chasse à l’homme en Flandre la police néerlandaise en état d’alerte

L'homme, réputé proche de l'extrême droite, a émis des menaces contre l'État et un des virologues les plus en vue du pays.

Le parc national se situe près de la frontière avec les Pays-Bas, où la police néerlandaise se dit " en alerte " et où des unités spéciales se tiennent prêtes à intervenir, a rapporté pour sa part l'agence de presse Belga.

Jürgen Conings, un ancien fantassin devenu policier militaire puis affecté à une autre fonction à la suite d'une sanction à Bourg-Léopold (Limbourg) est recherché depuis mardi soir, ce qui a conduit à la découverte de sa voiture abandonnée près du village de Niel-bij-As, avec à l'intérieur quatre lance-roquettes antichar LAW 72 et des munitions.

Jurgen Conings, soupçonné d'avoir volé des armes lourdes dans la base militaire où il est instructeur, semble déterminé à s'en prendre à des représentants de l'Etat belge et à des personnalités, d'après des écrits retrouvés par les enquêteurs. D'après les médias flamands, une grenade attachée à des fils dans son véhicule menaçait d'exploser si les portières étaient ouvertes. Mais Jurgen Conings est "probablement encore en possession d'un armement plus léger" et reste donc potentiellement dangereux, selon la même source.

La police fédérale a diffusé mercredi un avis de recherche avec photo, expliquant que le militaire d'1m80, chauve et musclé, avait disparu lundi " après s'être rendu à son travail ", où il s'est vraisemblablement équipé en armes.

De son côté, la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder, a admis au Parlement que M. Conings avait fait l'objet de sanctions de sa hiérarchie en 2020 après avoir " tenu des propos racistes " et " proféré des menaces " sur Facebook. Le cabinet s'est refusé à toute autre précision sur les mesures prises, en invoquant des raisons de sécurité.

Selon la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder (PS), Jürgen Conings, a été, partir de 2019, progressivement repéré par le Service général de Renseignement et de Sécurité (SGRS, les renseignements militaires), notamment pour sa proximité avec des mouvements d'extrême droite. Pour la même raison, il est également fiché par l'Ocam, l'organisme belge chargé de l'analyse de la menace terroriste.

" Plus de 400 personnes sont en train de balayer ce territoire pour essayer de résoudre cette situation dangereuse ", a affirmé le premier ministre Alexander De Croo, jeudi après-midi devant les députés. "Ils veulent écarter tous ceux qui vivent différemment ou ont des idées différentes, en recourant à la violence si nécessaire", a-t-il déclaré devant la Chambre.

Recommande: