Le pass sanitaire européen sera nécessaire pour voyager cet été

21 Mai, 2021, 21:51 | Auteur: Sue Barrett
  • Le certificat sanitaire européen est destiné à faciliter les voyages dans l'UE cet été malgré la pandémie comme ici dans l'aéroport de Düsseldorf en Allemagne

Il devrait entrer en vigueur à partir du 1er juillet dans le but de faciliter les déplacements dans l'Union durant l'été. Selon Didier Reynders, commissaire européen en charge du dossier, l'infrastructure européenne pour connecter les interfaces nationales sera prête dans quelques jours.

Le document "attestera que son détenteur a été vacciné contre le coronavirus, ou qu'il a reçu récemment un test négatif, ou bien encore qu'il s'est remis de l'infection", a indiqué le Parlement européen dans un communiqué. Si besoin, pour les enfants, il pourra être délivré à leurs parents.

Le pass sanitaire figure au menu du sommet des dirigeants programmé pour lundi et mardi prochains à Bruxelles. L'accord devra être approuvé par le Parlement, dont la prochaine plénière est prévue du 7 au 10 juin à Strasbourg.

Parallèlement aux négociations politiques, le système de certificat européen fait l'objet de tests techniques auprès des États pour vérifier son interopérabilité.

A partir du 1er juin, les pays membres pourront commencer à se servir du système dans des conditions réelles s'ils sont prêts, selon la Commission.

"Nous visons uniquement la libre circulation, mais les Etats membres peuvent décider d'utiliser le même certificat à d'autres fins, par exemple l'accès à des festivals, à des concerts, certains parlent des restaurants, pour cela il faudra une loi nationale", a précisé Didier Reynders.

L'horizon se dégage pour les voyages au sein de l'UE cet été malgré la pandémie: les eurodéputés et les Etats membres sont parvenus à un accord sur le pass sanitaire européen, qui devrait entrer en vigueur au 1er juillet.

L'accord a été conclu entre les eurodéputés et le Portugal, qui occupe actuellement la présidence de l'UE, lors d'un quatrième cycle de discussions jeudi 20 mai après-midi sur la question du fameux certificat sanitaire, en débat depuis plusieurs semaines.

Afin qu'ils soient abordables pour les voyageurs, la commission européenne va mettre 100 millions d'euros sur la table pour financer des tests PCR, voire antigéniques et les 27 capitales ont promis de ne pas imposer de nouvelles restrictions type quarantaine sauf nécessité impérieuse. "Eux aussi doivent pouvoir voyager", a souligné le président du groupe Renew Europe (centristes et libéraux), Dacian Ciolos.Le Parlement européen demandait aussi au départ que les détenteurs de certificat ne puissent pas se voir imposer de mesures restrictives telles une quarantaine à leur arrivée dans un pays.

Recommande: