Levée des brevets sur les vaccins: les Européens répliquent à Joe Biden

09 Mai, 2021, 12:19 | Auteur: Ruben Ruiz
  • L’administration Biden défend des

"Le premier sujet pour la solidarité vaccinale, c'est le don de doses", a martelé le chef de l'État français, ajoutant que les Européens ont "commencé à donner des doses il y a plusieurs semaines et donc le don de doses, c'est la clé". La question de la propriété intellectuelle des vaccins a animé les discussions.

Dans le sillage d'Emmanuel Macron, son secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes Clément Beaune déclare en outre sur Twitter: "Tant mieux, les Etats-Unis se rallient à ce que la France et l'Union européenne défendent depuis un an: faire du vaccin un bien public mondial!"

Ce soir, dans un communiqué, les Etats-Unis ont annoncé soutenir une levée temporaire des droits de propriété intellectuelle sur les vaccins contre le COVID-19.

Peut-être parce que Joe Biden, il y a quelques jours, s'est montré favorable à la levée des protections de propriété intellectuelle. Cette annonce fait suite à la demande déposée auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) par l'Inde et l'Afrique du Sud en octobre 2020.

Un tel choix réjouit l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Toutefois, un éditorialiste politique à BFM TV a mis en avant le fait qu'Emmanuel Macron a ainsi emboîté le pas du Président américain. "Ce que j'ai dit simplement, ce qui est une réalité, c'est qu'aujourd'hui, vous avez un goulot d'étranglement, ce qui rend difficile l'accès au vaccin", a-t-il dit jeudi.

Dans un discours en visioconférence à l'Institut universitaire européen de Florence (Italie), l'Allemande a cependant rappelé que l'UE était pour l'heure "le principal exportateur de vaccins du monde" et a appelé les autres pays producteurs à lever leurs restrictions pour exporter leurs doses.

Le président français a notamment appelé les pays "Anglo-saxons" à arrêter de "bloquer" les exportations des vaccins produits sur leur sol. "Aujourd'hui, 100 % des vaccins produits aux États-Unis d'Amérique vont pour le marché américain.", a-t-il affirmé.

Berlin a, de son côté, exprimé sa franche hostilité, de quoi aviver les difficultés des Vingt-Sept à adopter une position commune au sommet informel de Porto.

"Hypocrite Emmanuel Macron! Vous vous êtes battu contre cette levée des brevets sur le vaccin pour servir vos amis du fric et des laboratoires pharmaceutiques!". La levée des brevets n'apportera rien dans la lutte contre la pandémie, explique le président du Conseil européen Charles Michel: "Nous ne pensons pas qu'à court terme ça puisse être une solution magique, mais nous pensons qu'on doit être prêts à débattre de ce sujet-là dès lors que des propositions concrètes seraient mises sur la table". De toute façon, insiste-t-elle, "s'attaquer seulement à la propriété intellectuelle, cela ne règlera pas tous les problèmes".

Recommande: