Le variant indien détecté en Suisse — Coronavirus

26 Avril, 2021, 12:20 | Auteur: Sue Barrett
  • L'inquiétant variant indien a été détecté en Suisse

Dans ce pays, 2.767 personnes sont décédées du Covid-19 en 24 heures, un triste record national.

Alors que l'Inde fait face à une explosion de cas de Covid-19, les États-Unis ont promis, dimanche, de déployer des moyens supplémentaires au gouvernement indien et aux travailleurs de la santé.

Les autorités sanitaires suisses ont annoncé samedi un premier car de variant indien du Covid-19 détecté sur leur territoire. Il a précisé que le cas avait été détecté chez une personne arrivée dans le pays après avoir transité par un aéroport européen, sans toutefois détailler davantage.

La Suisse réfléchit actuellement à classer l'Inde dans les pays à haut risque et à l'ajouter à sa "liste rouge", ont indiqué les autorités sanitaires du pays. Ce variant est responsable depuis plusieurs semaines d'une flambée épidémique en Inde.

Au total 20 étudiants indiens avaient été testés positifs au nouveau variant et placés en quarantaine dans les villes flamandes d'Alost (11) et Louvain (9), où ils étaient arrivés à la mi-avril pour suivre une formation en soins infirmiers. Ce groupe de jeunes gens avaient atterri à Paris le 12 avril.

Les analyses menées dans le laboratoire de référence de l'université de Louvain ont permis de diagnostiquer la présence du variant indien, déjà identifié au Royaume-Uni et qui suscite l'inquiétude. L'Allemagne également ne laisse entrer que ses propres citoyens. Ces règles devraient de facto réduire le trafic entre les deux pays à la portion congrue. La pandémie y a fait près de 190 000 morts. La raison est la propagation rapide du variant dans ce pays, a ajouté l'OFSP. À la suite de discussions avec le gouvernement indien, "le premier envoi de matériel quittera le Royaume-Uni dimanche et devrait arriver à New Delhi aux premières heures mardi matin", a indiqué le communiqué.

"L'UE met en commun ses ressources pour répondre rapidement à la demande d'assistance de l'Inde via le Mécanisme de protection civile de l'UE", écrit Ursula von der Leyen, qui se dit "alarmée par la situation épidémiologique [dans ce pays]".

"Au vu de la situation actuelle en termes de coronavirus, le Premier ministre Boris Johnson ne pourra pas se rendre en Inde la semaine prochaine", a indiqué Downing Street dans un communiqué. Selon la même source, "ils sont impatients de pouvoir se rencontrer en personne plus tard cette année".

Recommande: