Policière poignardée à Rambouillet : le point sur l'enquête

25 Avril, 2021, 11:19 | Auteur: Jonathan Ford
  • Situation au commissariat de Rambouillet après l'attaque au couteau 23 avril 2021

Une fonctionnaire de police est morte vendredi à Rambouillet, dans les Yvelines, poignardée dans un commissariat.

Comme l'indique l'AFP, qui se réfère à une source policière, il était inconnu des services de police et des renseignements, et en situation régulière.

Ce vendredi, le chef de l'Etat a promis de ne "rien céder" après le meurtre au couteau de la fonctionnaire de police, âgée de 49 ans et mère de deux enfants, par un homme qui a été abattu sur place par un policier.

Selon le Wall Street Journal, le parquet antiterroriste a été saisi "parce que l'assaillant avait fait des repérages au commissariat avant de passer à l'acte, mais aussi pour ses propos au moment de l'attaque" - selon plusieurs témoignages, le tueur aurait crié "Allah Akbar" (Allah est grand) avant de poignarder sa victime.

Selon les papiers d'identité retrouvés sur lui, Jamel G. était un ressortissant tunisien de 36 ans.

"La France tremble à nouveau devant la menace extrémiste", déplore El País, avant d'esquisser le portrait de l'assaillant: "Un Tunisien né en 1984 et arrivée en France de façon irrégulière en 2009", avant d'être régularisé en 2019.

Selon une source proche de l'enquête, il vivait depuis quelques années dans une maison excentrée de Rambouillet. Il avait résidé auparavant dans le Val-de-Marne.

Le 24 octobre 2020, huit jours après l'assassinat du professeur de collège Samuel Paty par un islamiste, il change sa photo de profil et rejoint une campagne intitulée "Respectez Mohamed prophète de Dieu".

Trois personnes de l'entourage de l'assaillant, dont son père, avaient été placées en garde à vue ce vendredi et l'étaient toujours ce samedi, selon les informations de BFM TV.

Autant d'éléments qui ont conduit le parquet national antiterroriste (Pnat) a ouvrir une enquête pour "assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste". L'habitation du logeur, située dans le Val-de-Marne, et le domicile de l'assaillant ont été perquisitionnés.

Recommande: