La famille de la femme, décédée d'une thrombose, porte plainte — Vaccin AstraZeneca

03 Avril, 2021, 10:23 | Auteur: Lynn Cook
  • Salvatore Esposito  Pacific Press  Shutterstock  SIPA

La Dépêche annonce que la famille de cette assistante sociale va déposer une plainte contre X pour "homicide involontaire" ce vendredi 2 avril. Cette assistante sociale avait reçu une première injection en tant que personnel soignant, juste avant la suspension provisoire du vaccin controversé.

La chaîne France Info note que Me Etienne Boittin est aussi l'avocat de la famille de cet étudiant nantais mort mi-mars d'une thrombose abdominale après avoir reçu le vaccin AstraZeneca. Elle ne souffrait pas de problèmes de santé particuliers. "L'objectif de cette plainte est d'obtenir des investigations complémentaires, notamment une autopsie dans un cadre médico-légal, avec des éléments nous permettant de savoir si ce vaccin a pu avoir un rôle causal dans la survenance du décès", a affirmé Me Etienne Boittin. Peu après la première vaccination, des complications étaient apparues. Nous ne sommes pas dans une démarche d'accusation mais d'interrogation, il n'est pas question de clouer au pilori un hôpital ou un laboratoire " poursuit-il.

Plusieurs cas de thrombose survenus chez des personnes ayant reçu le vaccin d'AstraZeneca ont poussé plusieurs pays européens à restreindre son utilisation, bien que l'OMS et l'Agence européenne du médicament (EMA) insistent sur le fait que le bénéfice du vaccin reste supérieur au risque d'effets indésirables.

Depuis le 19 mars, sur recommandation de la Haute autorité de Santé (HAS), le vaccin AstraZeneca est réservé aux plus de 55 ans.

Entre le 19 et le 25 mars, "trois nouveaux cas de thromboses des grosses veines de localisations atypiques" ont été analysés, soit "12 cas au total depuis le début de la vaccination, dont 4 décès", précise l'Agence du médicament (ANSM) dans un communiqué publié ce vendredi.

L'agence sanitaire, qui avait fait état de ce risque il y a une semaine, "confirme à nouveau la survenue, très rare, de ce risque thrombotique" chez des personnes vaccinées par le vaccin AstraZeneca.

Recommande: