COVID-19 | L'Outaouais sous haute surveillance

01 Avril, 2021, 02:36 | Auteur: Aubrey Nash
  • COVID-19: pas plus de restriction pour l’instant

Le premier ministre François Legault s'adressera aux Québécois à 17 heures aujourd'hui. Il faut suivre les règles à la lettre. Il y aura de l'enseignement à distance. Québec décrète la fermeture des commerces non essentiels, aussi bien des détaillants que les gyms et les salons de coiffure par exemple. Le couvre-feu sera ramené de 21 h 30 à 20 h, comme lors de l'introduction de cette mesure en janvier. " On a eu le projet à Montréal avec le Dr Drouin, le projet pilote où on a fait exactement ça pour voir comment ça avait un impact de vacciner les parents et de vacciner les professeurs". Il a souligné que l'augmentation du nombre de cas dans la province est normale considérant la présence de variants.

"Du côté de Montréal et des régions autour, dont Lanaudière, il n'y a pas d'augmentation de cas en ce moment". Les régions concernées sont: l'Outaouais, Québec, la Beauce, Lac-Saint-Jean et Bas-Saint-Laurent. Essentiellement, les salles à manger des restaurants devront fermer et le nombre de personnes pouvant faire des activités extérieures sera plus limité - il n'y a pas d'autres différences entre les zones rouge et orange depuis les assouplissements annoncés dans les dernières semaines.

Ce resserrement des consignes sanitaires représente tout un revirement de situation.

Il sera accompagné du ministre de la Santé, Christian Dubé, et du directeur national de la Santé publique, Horacio Arruda. Le nombre de cas actifs a grimpé à 276, dont 170 se trouvent dans la MRC de Rivière-du-Loup et 84 dans la MRC de Kamouraska, les plus atteintes par la COVID-19.

L'Outaouais fait partie des cinq régions du Québec qui sont sous haute surveillance. D'ailleurs, c'est la stratégie qu'on a utilisée auprès des personnes âgées.

"Les prochains jours vont être critiques". Tout le monde est dans la situation où on s'ajuste. Les projections restent dans nos capacités hospitalières, mais la situation pourrait changer rapidement. Avec les variants, le virus se transmet plus facilement.

"Doit-on ajouter des restrictions dans ces zones?" Là, tu sais, on gère ces situations-là. On est sur un rythme de 1000, 1200 cas par jour. L'adhésion aux mesures a probablement été faible " dans les régions mises sur pause. "La situation est plutôt stable", précise François Legault. On ne déplore toujours aucun nouveau décès dans la région. "On est un peu rassuré pour l'instant", a-t-il noté.

Suivez la progression de la pandémie en temps réel dans notre page de graphiques interactifs. Il ne faut vraiment pas que personne organise des partys puis des réunions.

Recommande: