Coronavirus: confinement prolongé en Allemagne jusqu'au 18 avril

23 Mars, 2021, 09:42 | Auteur: Lynn Cook
  • Covid-19: l’Allemagne sous cloche à Pâques la campagne de vaccination vire au désastre en Italie

La chancelière Angela Merkel et les régions allemandes se retrouvent dans l'après-midi pour une nouvelle réunion sur la stratégie anti-pandémie.

Elle a décrit une "hausse exponentielle" de l'épidémie, provoquée par le variant britannique.

Le confinement partiel en vigueur en Allemagne pourrait être prolongé jusqu'au 18 avril. Selon le rapport, "sans restriction significative, le nombre de nouvelles infections augmenterait tellement que le système de santé risquerait d'être débordé dès le mois d'avril". Le taux d'incidence national est passé dimanche au-dessus du seuil symbolique de 100 (à 103,9), qui déclenche des "freins d'urgences", à savoir de nouvelles restrictions au niveau local. Que font les autres pays européens? Les déplacements des vacances de Pâques sont particulièrement redoutés. Les autorités avaient déjà demandé à la population d'être "responsable" d'éviter de se rendre sur l'île de Majorque, en Espagne, malgré l'augmentation des vols. Certains lieux culturels, sportifs ou la restauration de plein air devaient peut-être rouvrir à partir du 4 avril prochain, mais l'échéance semble s'éloigner.

Outre-Rhin, le tour de vis se précise.

Gouvernement et régions tablent en outre sur une montée en puissance de la campagne de vaccination, qui peine à atteindre un rythme de croisière. Au total, 8,6% des Allemands ont pu recevoir une première injection.

Les interrogations autour des risques possibles liés au vaccin d'AstraZeneca n'aident pas non plus à gagner la confiance de la population.

Si les fermetures d'une grande partie des magasins perdurent, quelque 120 000 d'entre eux pourraient ainsi disparaître, estime l'Association allemande du commerce de détail. Une dizaine de grandes scènes berlinoises ont ainsi entamé vendredi un projet pilote permettant de faire des représentations devant un public préalablement testé. Mais, éclaboussé par des scandales impliquant certains députés et critiqué pour sa gestion de la pandémie, le camp conservateur de la chancelière n'est plus du tout assuré de remporter les élections législatives du 26 septembre.

Les manifestations d'opposants aux restrictions sont elles de plus en plus violentes, à l'image d'un rassemblement organisé samedi à Cassel, dans le centre de l'Allemagne, émaillé d'incidents avec la police.

Recommande: