Retrait provisoire de 4800 doses du vaccin d'AstraZeneca — Luxembourg

11 Mars, 2021, 18:25 | Auteur: Jonathan Ford
  • Covid-19: le vaccin Pfizer efficace à 97 % contre les cas symptomatiques

Par ailleurs, l'Autriche a suspendu cette semaine l'utilisation d'un lot de doses AstraZeneca afin d'enquêter sur le décès d'une femme à la suite de troubles de la coagulation et un cas d'embolie pulmonaire. Deux autres cas "d'événements thromboemboliques ont été signalés" après des injections provenant du même lot, a indiqué l'EMA. Pour le moment, l'Islande, la Norvège, l'Estonie, la Lituanie, la Lettonie et le Luxembourg ont suspendu la vaccination, mais elle continue toujours au Royaume-Uni. Ces doses seront disponibles "avant la fin du mois" en plus des livraisons déjà prévues, et distribuées au prorata de la population des États membres.

Cette suspension intervient après que "des cas graves de formation de caillots sanguins chez des personnes ayant été vaccinées avec le vaccin d'AstraZeneca " ont été rapportés, a indiqué l'Agence nationale de la santé, tout en soulignant que, "à l'heure actuelle, on ne p [ouvai] t pas conclure à l'existence d'un lien entre le vaccin et lesdits caillots sanguins ".

Ce mercredi, une enquête préliminaire de l'EMA a souligné qu'il n'existait aucun lien entre le vaccin d'AstraZeneca et le décès survenu en Autriche.

Il s'agit du Danemark, de la Norvège et de l'Islande dont les autorités ont annoncé la suspension du vaccin anglo-suédois AstraZeneca/Oxford, selon l'AFP. "Nous attendons des informations pour voir s'il y a un lien entre la vaccination et ce cas de caillots sanguins".

"Il est important de souligner que nous n'avons pas renoncé au vaccin AstraZeneca, mais que nous faisons une pause dans son utilisation ", a déclaré le directeur de l'agence danoise. Une enquête est en cours auprès de l'EMA. L'Italie a également déclaré qu'elle allait suspendre l'utilisation du lot d'AstraZeneca qui a été utilisé en Autriche.

Cette suspension sera réévaluée d'ici deux semaines, au Danemark, mais chamboule le calendrier de la campagne d'immunisation du pays, jusqu'ici une des plus rapides en Europe.

Le Danemark, qui a détecté des problèmes de coagulation sanguine chez des personnes vacinnées, suspend la vaccination avec le vaccin AstraZeneca. "Nous avons été clairs sur le fait que (le vaccin) est à la fois sûr et efficace", a déclaré un porte-parole du Premier ministre Boris Johnson à la presse, ajoutant: "Lorsque les gens sont invités à se présenter pour le recevoir, ils doivent le faire en toute confiance".

En date du 9 mars, seulement 22 cas de thromboses avaient été signalés pour plus de trois millions de personnes vaccinées dans l'espace économique européen, selon l'agence européenne.

Un porte-parole d'AstraZeneca a lui assuré ce jeudi que "la sécurité du vaccin a été largement étudiée dans les essais cliniques de phase III et les données examinées par des pairs confirment que le vaccin a été généralement bien toléré".

Recommande: