Le Sénat américain entame l'examen du plan de relance Biden

07 Mars, 2021, 02:12 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Le Sénat américain entame l'examen du plan de relance Biden

" Nous avons fait un pas de géant " pour venir en aide aux Américains, a dit, depuis la Maison Blanche, le chef de l'État, qui avait fait de ce plan de soutien massif l'une de ses promesses de campagne. "Cette année a été interminable, mais un nouveau jour s'est levé et nous pouvons dire aux Américains que les secours arrivent", a commenté le chef de la majorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer.

Après vingt-sept heures et trente minutes de débats acharnés, la courte majorité démocrate au Sénat a fini par voter par 50 voix contre 49 le plan de relance économique le plus ambitieux jamais proposé au Congrès depuis la Seconde Guerre mondiale. Le texte repartira la semaine prochaine à la Chambre des représentants, où les démocrates, majoritaires, devraient l'approuver rapidement pour que Joe Biden puisse le promulguer d'ici le 14 mars, avant la suspension prévue du versement d'allocations chômage.

Le plan de relance prévoit notamment des chèques de 1 400 dollars pour des millions d'Américains, ainsi que 350 milliards de dollars d'aide aux États et aux collectivités locales. En plus de 14 milliards destinés aux vaccins, il comprend 49 milliards pour les tests et des recherches. Pour les chômeurs, une allocation hebdomadaire supplémentaire de 300 dollars sera versée jusqu'au 6 septembre, à laquelle s'ajoutera une déduction fiscale plafonnée à 10.200 dollars.

La vice-présidente américaine Kamala Harris a dû intervenir, comme l'y autorise la Constitution, pour départager le vote autorisant l'ouverture des débats, car les 50 sénateurs démocrates avaient voté en sa faveur, et les 50 républicains contre.

Joe Biden a martelé vendredi le besoin de l'adopter sans délai, tempérant l'enthousiasme créé par de bons chiffres de l'emploi aux Etats-Unis dévoilés vendredi, un signe pourtant annonciateur d'un mini-boom économique au printemps.

En février, 379.000 emplois ont été créés, près de trois fois plus qu'en janvier, avait annoncé dans la matinée le département du Travail.

Les autres activités liées aux loisirs et à l'hébergement, ainsi que dans les services de santé, la vente au détail, l'industrie manufacturière, ont également créé de nouveaux postes.

Dès le printemps, la consommation devrait en effet bondir, portée par les vaccinations menées tambour battant, et par les aides publiques distribuées depuis le début de la crise qui, couplées aux dépenses en baisse, ont rempli les comptes en banque des Américains, notamment des plus aisés.

Recommande: