L'opposant Alexeï Navalny condamné à deux ans et demi de prison — Russie

21 Février, 2021, 03:22 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Affaire Navalny: un tribunal russe le reconnaît coupable de diffamation

Navalny a été initialement arrêté par l'État russe en janvier après son arrivée d'Allemagne, où il a passé cinq mois à se remettre de l'empoisonnement de Novichok qu'il a imputé au gouvernement russe.

Une enquête pour escroquerie le vise aussi, un dossier en cours d'instruction dans lequel la peine maximale encourue est de 10 ans de prison.

Et puis, comme si à chaque jour sa peine ne suffisait pas, quelques heures après cette première condamnation, Alexeï Navalny a été reconnu coupable de " diffamation " envers un vétéran de la Deuxième guerre mondiale.

Navalny, 44 ans, un croisé anti-corruption et critique le plus virulent du président Vladimir Poutine, a fait appel de la peine de prison et a demandé à être libéré.

Le tribunal a converti une peine de prison avec sursis pour fraude datant de 2014 en sentence ferme pour violation de son contrôle judiciaire.

"Présent à l'audience, le visage souriant, l'opposant a rejeté cette accusation en disant n'avoir jamais voulu se dérober aux autorités russes en allant en Allemagne et les avoir averties de son retour".

J'ai acheté un billet et j'ai dit à tout le monde que je rentrais à la maison. Le procureur a rétorqué en affirmant que l'opposant avait "ouvertement et effrontément" défié la loi et qu'il souhaite qu'on lui reconnaisse un droit d'autorisation "exclusif". "Notre pays est bâti sur l'injustice", a lâché Alexei Navalny avant l'énoncé du verdict. Se disant croyant, il a également cité la Bible: "Heureux ceux qui ont faim et soif de justice, car ils seront rassasiés".

Navalny a multiplié les échanges tendus avec le ministère public et la juge. Crédit
Navalny a multiplié les échanges tendus avec le ministère public et la juge. Crédit

Il a en outre mentionné un passage d'Harry Potter sur l'importance de ne pas se sentir seul, car c'est ce que voudrait Voldemort, l'ennemi du célèbre jeune sorcier.

"Pourquoi êtes-vous tous si tristes?", a-t-il déclaré en racontant avoir essayé de faire des glaces au centre de détention ou encore avoir préparé des cornichons.

Vous humiliez et insultez les vétérans en utilisant celui-ci comme une marionnette, a dénoncé M. Navalny.

Ouliana Solopova, porte-parole du palais de justice de Moscou, a indiqué que les services pénitentiaires seront libres de transférer l'opposant vers l'un des nombreux camps de travail de Russie si la décision du 2 février est confirmée. Héritage de l'Union soviétique, la plupart des peines d'emprisonnement en Russie sont effectuées dans des camps pénitentiaires très reculés. Le travail des détenus, habituellement dans des ateliers de couture ou de fabrication de meubles, y est obligatoire.

Au cours des précédentes audiences, Alexeï Navalny a multiplié les échanges tendus avec le ministère public et la juge, dénonçant leur soumission aux autorités et estimant que la justice manipulait un homme de 94 ans pour réprimer un adversaire du pouvoir.

Selon lui, le Kremlin veut le jeter en prison pour le faire taire, après avoir échoué à le tuer en l'empoisonnant l'été dernier, ce que Moscou dément. Par Reuters, Le ministre letton des Affaires étrangères, Edgars Rinkevics, a déclaré que le Conseil de l'Europe pourrait bientôt imposer des sanctions à la Russie si Navalny n'était pas libéré, et le Fois note que Moscou, qui a rejoint le Conseil des droits de l'homme en 1996, pourrait se retirer ou faire face à l'expulsion.

Recommande: