Open d’Australie : Alerte après le test positif d’un employé d’un hôtel

03 Février, 2021, 20:22 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Caroline Garcia a battu la Hongroise Timea Babos au 2e tour du Gipssland Trophy à Melbourne le 2 février 2021

Concernant l'Open d'Australie à proprement dit, le dirigeant australien a, par la même occasion, assuré que " à l'heure actuelle, il n'y a pas d'impact sur la tenue du tournoi " alors que l'ensemble des personnes concernées par l'organisation de l'événement ont dû subir deux semaines de quarantaine plus ou moins stricte dans le but d'y prendre part.

Entre 500 et 600 joueurs, joueuses et personnes accréditées pour l'Open d'Australie ont été mis à l'isolement mercredi soir. "Les personnes liées aux Internationaux d'Australie qui ont passé leur quarantaine dans cet hôtel doivent maintenant être testées et isolées jusqu'à ce qu'elles reçoivent un résultat négatif", ont indiqué les organisateurs dans un communiqué dans la nuit de mercredi à jeudi.

Faisant des coups de fond quelques mètres après la ligne de base, l'Autrichien a été brisé quatre fois dans un affichage rouillé lors de l'épreuve par équipe au John Cain Arena de Melbourne Park alors que le numéro 10 mondial Berrettini a dominé le choc des gros frappeurs.

" Les autorités sanitaires nous ont informés qu'un employé d'un hôtel de quarantaine [Grand Hyatt] avait été déclaré positif à la COVID-19".

" Nous allons travailler avec toutes les parties prenantes pour réaliser ces tests aussi vite que possible", ont-ils encore précisé. Cette solution pourrait, en cas d'issue positive sur le résultat des tests, permettre d'éviter une kyrielle de forfaits.

L'Open d'Australie, premier grand rendez-vous de la saison de tennis, se déroulera du 8 au 21 février dans des conditions quasi-normales.

L'Open d'Australie, retardé de trois semaines par rapport à ses dates initiales, a fini par obtenir le feu vert des autorités australiennes au prix de la mise en place d'un protocole sanitaire drastique. Son dernier jour de travail sur place remonterait au 29 janvier dernier. "C'est un cas positif, il n'y a pas de raison de paniquer", rassure Daniel Andrews.

L'État de Victoria n'avait connu aucune contamination locale depuis 28 jours.

Recommande: