Italie-Draghi appelé à la rescousse par Mattarella

03 Février, 2021, 10:55 | Auteur: Lynn Cook
  • Italie : Démission du Premier ministre Giuseppe Conte, le pays en quête d'une nouvelle majorité.

Une semaine après la démission du chef du gouvernement, le président Sergio Mattarella a convoqué l'ancien président de la Banque centrale européenne Mario Draghi pour un entretien mercredi midi, a annoncé un porte-parole de la présidence, mardi soir.

Le Parti démocrate de centre gauche et le Mouvement cinq étoiles soutiennent toujours Conte, il est donc possible qu'il revienne en tant que Premier ministre, si une nouvelle coalition, probablement sans le parti Italia Viva de Renzi, peut être bricolée.

"Je n'ai pas constaté une disponibilité unanime pour donner naissance à une majorité" de gouvernement, a déclaré Roberto Fico à l'issue d'un entretien avec le président de la République Sergio Mattarella, qui l'avait chargé d'évaluer la faisabilité d'une reconduction de la coalition actuelle.

Une médiation menée par le président de la Chambre des députés, Roberto Fico, a échoué après deux jours de tractations.

Face à la crise politique, le président Mattarella s'est dit opposé à des élections anticipées dans le contexte actuel.

Mario Draghi, un homme affable de 73 ans réputé pour sa discrétion, son sérieux et sa détermination est "une personne extrêmement bien préparée et déterminée", a commenté pour l'AFP Giuliano Noci, professeur de stratégie à l'école de commerce de Polytechnique à Milan. Il est diplômé en économie et titulaire d'un doctorat du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT). " Il serait certainement en mesure de sortir l'Italie de la crise, avec le soutien du pays et du Parlement".

"Le sens des responsabilités devrait le conduire à accepter" le mandat que souhaite lui confier le président, estime Lorenzo Castellani, ce qui devrait mettre fin à la crise politique qui ébranle la péninsule en pleine pandémie, qui a fait plus de 89.000 morts et fait chuter le Produit intérieur brut de 8,9% en 2020.

L'Italie est sur le point de franchir une étape importante dans la résolution de sa dernière crise politique mardi.

Les deux piliers de sa coalition, le PD et le M5S, ont continué à le soutenir, mais sans Renzi et son parti il n'avait pas de majorité assurée au parlement.

Recommande: