Crise sanitaire : la nouvelle promesse de Macron aux français

03 Février, 2021, 01:25 | Auteur: Lynn Cook
  • Marcel Ferré de l’Ehpad de Craon, a été la première à se faire vacciner par le Dr Lydie Gendry le 8 janvier 2021

Par ailleurs, 80% des pensionnaires en Ehpad qui le souhaitent auront été vaccinés, ce qui représente 500 000 personnes.

"Le président a reconnu que le rythme " peut paraître trop lent " par rapport à d'autres pays " qui avaient fait d'autres paris ou qui sont aussi des pays qui, comme le Royaume-Uni sont des îles ".

Angela Merkel, elle aussi critiquée pour la lenteur de la vaccination, a également promis lundi aux Allemands une vaccination générale " d'ici la fin de l'été ".

En d'autres termes: mobiliser les troupes et voir s'il est possible de produire des vaccins, de façon rapide et en nombre, sur le sol français. " Des publications semblent montrer une grande efficacité".

Il a ainsi assuré que la production de vaccins anti-COVID-19 commencerait fin février ou début mars sur le sol français, dans quatre sites. Des sites vont ainsi être convertis en Europe, dont l'un de Sanofi en Allemagne.

La France cherche à accélérer la vaccination des personnes âgées, que les doses disponibles des deux autres vaccins sur le marché (Pfizer/BioNTech et Moderna) ne permettent pas de couvrir dans l'immédiat. "On a de la visibilité maintenant sur les prochaines semaines", a déclaré Emmanuel Macron à propos des récents problèmes de réduction des livraisons des doses de vaccin en Europe".

Le chef de l'État a précisé que l'État allait suivre " évidemment " la recommandation de la Haute autorité de Santé de le réserver aux moins de 65 ans. Il sera sans doute d'abord utilisé pour les soignants de moins de 60 ans et ensuite " proposé par tranches d'âge ", en commençant par les plus âgés, a-t-il ajouté.

Le vaccin russe Spoutnik-V, pourquoi pas?

. "Ce n'est pas une décision politique, c'est une décision scientifique, et heureusement ".

" Enfin, les pharmaciens, médecins généralistes et infirmières libérales pourront vacciner!". Où sont les moqueurs? "Nous espérons faire encore plus", a-t-il affirmé, soulignant l'importance "d'adapter les vaccins" et "d'anticiper les rappels vaccinaux" face aux variants qui essaiment un peu partout dans le monde.

Même avec des restrictions, l'arrivée de ce nouveau vaccin pourrait donner un coup de pouce à une campagne de vaccination qui plafonne, avec des centres de vaccination qui ont dû reporter des rendez-vous déjà fixés pour la première dose, environ 50.000, selon le ministre de la Santé Olivier Véran.

Recommande: