AstraZeneca : Coronavirus-L'Algérie discute avec Moscou pour produire le vaccin russe

03 Février, 2021, 18:42 | Auteur: Jonathan Ford
  • Algérie: réception de 50.000 doses du vaccin Astra Zeneca

A cette occasion, les Algériens ont été rassurés quant à la quantité des doses du vaccin contre la Covid-19 que notre pays compte importer. Elle sera "suffisante", a affirmé Abdelaziz Djerad qui a confirmé que l'opération de vaccination s'étalera sur toute l'année 2021. "Nous avons nos traditions dans ces campagnes de vaccination, il faut que ça soit une opération ordinaire", a-t-il fait observer.

Ils semblent classer à ce stade le Spoutnik V parmi les vaccins les plus performants, avec ceux du duo américano-allemand Pfizer/BioNTech et de l'américain Moderna (autour de 95%), qui utilisent pourtant une technologie différente (l'ARN messager).

Ces premières doses sont destinées aux habitants des wilayas (préfectures) les plus affectées par l'épidémie, a précisé dimanche le docteur Djamel Fourar, porte-parole du Comité de suivi de l'évolution de la pandémie. Il a fait savoir qu'un suivi quotidien des personnes vaccinées est effectué par le biais de la plate-forme numérique pour leur rappel 21 jours après, afin de recevoir la deuxième dose du vaccin.

"Ils attendent que les premiers soient vaccinés pour voir les effets secondaires", a-t-elle affirmé à l'AFP. Il a confirmé que les prioritaires dans la vaccination sont le personnel de la santé, les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies chroniques puis les personnes âgées de 18 ans.

"La stratégie vaccinale que nous avons adoptée est une stratégie modulable et flexible, nous pouvons l'améliorer au fur et à mesure, de manière à toucher toutes les populations ciblées", a expliqué M. Fourar.

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, s'est fait vacciner dimanche à Alger dans la foulée du lancement samedi de la campagne de vaccination contre le nouveau coronavirus (Covid-19), entamée symboliquement à partir de la wilaya Blida, premier foyer national de la pandémie. Jusqu'à la dernière minute, peu sont ceux qui croyaient en la capacité des autorités algériennes à commencer la vaccination de la population dans les délais fixés par le président Tebboune, en séjour médical en Allemagne.

Selon le ministère de la Santé, cette approbation contribuera à accélérer les livraisons du vaccin russe à la république. Les premières personnes vaccinées ont déclaré leur satisfaction.

Recommande: