Incertitudes à tous les étages après l'échec de l'appel d'offres

02 Février, 2021, 17:45 | Auteur: Sue Barrett
  • Le siège de la Ligue du football professionnel le 14 mars 2020 à Paris

Pire, les clubs pros français risquent désormais de faire face à une nouvelle menace financière: Canal Plus a en effet indiqué qu'elle souhaitait restituer son lot de rencontres, estimant sa valeur " surévaluée " par rapport au contexte de l'appel d'offres de 2018 dont Mediapro était sorti vainqueur. Négociation de gré à gré avec l'un des candidats ou la chaîne cryptée?

En tout cas, la LFP va, avec un comité exceptionnel composé de Vincent Labrune, patron de l'instance, de Philippe Piat, le président de l'UNFP, mais aussi des présidents de clubs Jean-Michel Aulas (Lyon), Jacques-Henri Eyraud (OM), Christian Leca (Ajaccio) et Jean-Pierre Caillot (Reims), étudier les quatre dossiers ce lundi, jusqu'à 16h et de manière qualitative.

Amazon a répondu à l'appel d'offre de la Ligue professionnelle de football concernant les droits TV de la Ligue 1. Mais la Ligue a décidé de remettre en vente uniquement les matchs laissés vacants par Mediapro, soit 80 % de la L1 et de la L2 pour un total de 830 millions d'euros annuels entre 2020 et 2024. De plus, Canal+ a tout intérêt à agir rapidement car la LFP conserve encore une belle carte en main. Elle a porté un recours devant le tribunal de commerce de Paris en ce sens, avec une audience programmée le 19 février qui pourrait invalider la procédure a posteriori. Las, ceux-ci n'ont pas plus bougé le petit doigt.

"Tout va se jouer cette semaine". Elle peut discuter avec les groupes qui se sont positionnés, mais aussi avec d'autres, à commencer par Canal+.

En parallèle, la Ligue espère l'irruption d'un acteur nouveau. Si Canal+ traîne les pieds, Amazon pourrait rafler le match du dimanche soir.

Ailleurs sur le marché, c'est le calme plat. Orange, un temps cité par certains médias, n'en sera pas non plus: "On est à l'écart de ce processus", a indiqué son PDG Stéphane Richard. La seconde, traiter directement avec Canal + sur les bases de l'offre orale formulée par le groupe de Vincent Bolloré, à savoir 590 M€ plus 100 M€ en variables. Canal+ est aussi intéressée, comme plusieurs chaînes gratuites.

Recommande: