Donald Trump lâché par ses avocats avant son procès en destitution — USA

02 Février, 2021, 22:45 | Auteur: Lynn Cook
  • Etats-Unis : Mauvaise nouvelle pour Donald Trump

Abandonné par ses avocats, le milliardaire pourrait-il être également être quitté par son épouse, Melania?

Établi en Alabama, le pénaliste David Schoen s'est un jour vanté d'avoir défendu "toute sorte de gangsters", y compris des chefs de la mafia russe ou italienne. "Je ne crois pas que ce soit un suicide", avait-il alors assuré au Atlanta Jewish Times. "Je pense toujours qu'il a été tué", a cependant répété Schoen en septembre. Il a juré avoir mis un terme à ces sollicitations: " Ça prend trop de temps sur mon travail, trois agents m'avaient pourtant contacté...

Le but clairement affiché est aussi de tourner la page Donald Trump le plus vite possible.

Pas hostile à la médiatisation, David Schoen est parfois apparu sur Fox News, a participé à un documentaire sur le scandale Epstein, Who Killed Jeffrey Epstein? .

Quant à Bruce Castor, il fut longtemps procureur d'un comté en Pennsylvanie. Mais, en plein mouvement #MeToo, ses ambitions ont souffert de ses choix dans l'affaire Cosby. Rappelons que le procès de Donald Trump pour " incitation à l'insurrection ", après l'occupation du Capitole le 6 janvier par des partisans de l'ex-président, doit débuter le 9 février.

Selon le communiqué, David Shoen a estimé que c'est un honneur de représenter Donald Trump " et la Constitution des Etats-Unis ".

À peine plus d'une semaine après son arrivée dans le Bureau ovale, Joe Biden enchaîne à une vitesse étourdissante les décrets présidentiels.Dans l'espoir de mieux gérer la crise du coronavirus, de se concentrer sur l'écologie, de revoir la politique d'immigration ou encore de s'attaquer au racisme institutionnel, le démocrate a signé depuis sa prise de pouvoir, le 20 janvier 2021 à midi, plus de 40 de ces mesures à effet immédiat. Il est toutefois peu probable qu'ils soient assez nombreux pour atteindre la barre des 67 élus nécessaire pour une condamnation. En toile de fond, des divergences de stratégie sur la défense de l'ancien président américain. Interviewé lundi soir sur Fox News, David Schoen a réitéré sa conviction que le procès est inconstitutionnel, et a dénoncé une procédure qui "déchire le pays, à un moment où nous n'avons pas besoin de cela". Plusieurs de ses avocats viennent de claquer la porte, rapportent des médias américains.

"Schoen a juré au Washington Post partager leur position". "Le procès ne portera pas là-dessus ".