Le Royaume-Uni, premier pays européen à dépasser 100.000 morts

31 Janvier, 2021, 08:10 | Auteur: Lynn Cook
  • Le Royaume Uni plus meurtri qu'aucun autre pays européen ni aucun autre de sa taille

Comme ailleurs dans le monde, ce dernier est probablement sous-évalué: le nombre de morts où le Covid-19 est mentionné sur le certificat de décès comme cause suspecte, recensé par les organismes officiels de statistiques, dépassait 104 000 à la mi-janvier.

" Je suis profondément désolé pour chaque vie perdue et bien sûr, en tant que Premier ministre j'assume la pleine responsabilité de tout ce que le gouvernement a fait", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. Si le nombre de contaminations, qui frôle les 3,7 millions a amorcé un reflux grâce au nouveau confinement, "le pic des morts " doit encore arriver, a prévenu le médecin chef pour l'Angleterre, Chris Whitty, vendredi. "Des morts supplémentaires vont s'ajouter à ce très triste total".

" Nous demanderons à tous les arrivants à qui l'entrée ne peut pas être refusée de s'isoler dans des logements fournis par le gouvernement, comme des hôtels, pendant 10 jours sans exception " a annoncé le Premier ministre Boris Johnson à la Chambre des Communes.

Le gouvernement de Boris Johnson vient d'annoncer l'imposition d'une quarantaine à l'hôtel aux résidents au Royaume-Uni en provenance de 22 pays, notamment l'Afrique du Sud, le Portugal et de l'Amérique du Sud afin d'éviter d'importer des variants du Covid potentiellement résistants aux vaccins. Face à l'aggravation dramatique de la crise sanitaire depuis, les autorités ont repoussé à 12 semaines l'injection de la deuxième dose et mobilisé des dizaines de milliers de volontaires pour accélérer la campagne, transformant même en centres de vaccination cathédrales et mosquées.

L'Ile-de-France, les Hauts-de-France et la Bourgogne-Franche-Comté ont annoncé jeudi le report de rendez-vous pour une première injection du vaccin contre le Covid-19, en raison de difficultés d'approvisionnement des doses Pfizer, "afin de garantir l'administration de la seconde injection pour toutes les personnes ayant déjà reçu la première dose en janvier".

Ces voyageurs seront pris en charge dès leur arrivée et escortés directement sur les lieux de leur quarantaine.

Recommande: