Certains assouplissements au confinement sont à prévoir, annonce François Legault

30 Janvier, 2021, 23:35 | Auteur: Aubrey Nash
  • Québec annoncera des allègements la semaine prochaine

La tendance à la baisse du nombre de cas de COVID-19 au Québec fait dire au premier ministre que "ça confirme que nos mesures fonctionnent dont le couvre-feu". "C'est ça que tout le monde doit comprendre", c'est ainsi qu'a laissé entendre François Legault que la semaine prochaine, malgré certains assouplissements dans certaines régions, le couvre-feu devrait se poursuivre.

En réponse aux variantes les plus contagieuses du coronavirus, incluent l'obligation pour tous les voyageurs arrivant au Canada de garder 14 jours de quarantaine dans un hôtel à leurs propres frais, le Canada a suspendu ses vols avec le Mexique et les Caraïbes jusqu'au 30 avril.

"De plus, le premier ministre a parlé du variant britannique". "Si le variant s'installait au Québec comme au Royaume-Uni, ce serait la catastrophe dans nos hôpitaux".

M. Legault avertit toutefois qu'il ne faut pas s'attendre à un relâchement important.

"On a des inquiétudes" à ce sujet, a-t-il dit. Celle-ci aura lieu le 11 mars. Ce sont 37 nouveaux décès qui ont été rapportés lors de cette même journée. Les deux tiers des cas sont survenus dans la région de Montréal.

" Avec 1264 hospitalisations, ça ne nous permet pas de faire du rattrapage".

Qui plus est, Québec aura moins de vaccins que prévu pour le moment, a fait savoir François Legault. C'est seulement à compter de ce jour-là que la situation pourra changer, a-t-il indiqué, ajoutant que cette date-là "s'éloigne", contribuant à inciter le gouvernement à maintenir les mesures de confinement.

Sur la question de l'approvisionnement en vaccins, M. Legault a admis son impuissance, n'ayant pas été présent à la table de négociations menées entre Ottawa et les compagnies pharmaceutiques.

"On les connaît pas les contrats pis les négociations", a résumé le premier ministre, refusant de se prononcer quand un reporter lui a demandé si les relations difficiles Québec-Ottawa depuis le début de la pandémie avaient ébranlé ses convictions fédéralistes ou modifié sa perception du Canada.

Le fait de diriger un gouvernement "qui essaie de rendre le Québec plus autonome" lui apparaît la "meilleure alternative".

Le premier ministre Justin Trudeau n'a toujours pas annoncé de nouvelles règles plus strictes pour les Canadiens de retour d'un voyage à l'étranger, afin de lutter contre la propagation de la COVID-19.

Recommande: