Covid-19 : Olivier Véran prépare les esprits à un reconfinement

29 Janvier, 2021, 00:29 | Auteur: Sue Barrett
  • Olivier Véran doit évoquer les chiffres de l'épidémie en France

Elle a été animée par Olivier Véran, ministre de la Santé qui a fait le point sur la situation épidémiologique.

"Nous sommes sur un plateau montant", a dit Olivier Véran, faisant état d'une augmentation de la tension sanitaire et de la pression hospitalière au cours des deux dernières semaines. Le ministre de la Santé a "donné en transparence les informations pour saisir les enjeux du moment " pour que les Français puissent " comprendre les décisions à prendre les prochains jours". "On est presque aujourd'hui au niveau des réanimations du mois d'octobre".

Quel a été l'effet du couvre-feu à 18 heures?

Lors de son point presse, le ministre de la Santé a toutefois rappelé l'inquiétude des autorités quant aux variants contre lesquels le couvre-feu n'est "pas suffisant".

Le verdict sur le couvre-feu est tombé.et il est mitigé.

Comme l'ont noté plusieurs observateurs, le ministre de la Santé a parlé du couvre-feu "au passé" - "le couvre-feu a eu un impact" - comme si de nouveaux types de restrictions étaient déjà dans les tuyaux.

Selon lui, il y aurait actuellement plus de 27 000 patients en hospitalisation, contre 22 000 avant le 2e confinement: "Nous étions alors dans une croissance exponentielle du nombre de cas graves et de décès". Les enseignements que nous tirons sont qu'ils sont susceptibles d'entraîner une vague épidémique forte.

Ce jeudi, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a annoncé que le variant britannique du Covid-19 représentait désormais près de 10% des cas positifs en France, contre 3,2% le 8 janvier dernier, confirmant ainsi le risque plus élevé de contagiosité de ce variant. Évoquant "une épidémie dans l'épidémie" menaçant de frapper "très vite et très fort si nous ne faisons rien", Olivier Véran a comparé ces variants, plus contagieux, à "de nouveaux virus appelant de nouvelles réponses pour nous protéger". Depuis le 15 décembre 2020, les Français ne sont plus confinés, mais un couvre-feu a été instauré sur l'ensemble du territoire. Ces chiffres, qui témoignent d'une poursuite du rebond épidémique, sont publiés alors que le gouvernement s'interroge encore sur la stratégie à suivre et continue de se poser la question de la nécessité d'instaurer un nouveau confinement.

Recommande: