Émeutes au Pays-Bas en marge de manifestations contre le couvre-feu

25 Janvier, 2021, 20:08 | Auteur: Sue Barrett
  • Pays-Bas : Affrontements avec la police et pillages en marge de manifestations anti couvre-feu

Plusieurs véhicules ont été incendiés et des commerces de la gare centrale d'Eindhoven ont été pillés, selon Omroep Brabant. La police est intervenue avec des gaz lacrymogènes et des canons à eau.

À Amsterdam, au moins 100 personnes ont été arrêtées en marge du rassemblement, a affirmé dimanche dans un communiqué la mairie d'Amsterdam, qui estime le nombre de manifestants présents dimanche dans la capitale à environ 1500. Sur le Museumplein, une place du centre d'Amsterdam, il était nécessaire de mobiliser un canon à eau et des chiens de police pour disperser des centaines de manifestants. Pas moins de trente interpellations ont également au lieu à Eindhoven, qui a reporté des incendies ainsi que des pillages. Des incidents ont notamment été signalés à Eindhoven, La Haye, Breda, Arnhem, Tilbourg, Enschede, Appeldoorn, Venlo et Ruremond. Le maire d'Eindhoven, John Jorritsma, a déjà évoqué ce week-end des risques de "guerre civile" et suggéré l'intervention de l'armée dans sa ville.

Le premier couvre-feu depuis la Seconde Guerre mondiale est entré en vigueur dans le pays samedi soir et s'applique de 21 heures à 4 heures du matin.

Pour contester contre ce couvre-feu, des manifestations ont été organisées dans plusieurs villes des Pays-Bas. Il est interdit de sortir de chez soi entre 21h et 4h30, et ce au moins jusqu'au 9 février. "L'incendie dans un centre de dépistage d'Urk dépasse toutes les limites", a déclaré dimanche le ministre de la Santé Hugo de Jonge. Tout contrevenant encourt une amende de 95 euros, a indiqué le gouvernement néerlandais. Les personnes revenant de funérailles ou celles obligée de travailler pendant le couvre-feu doivent présentent une attestation de déplacement.

Le Premier ministre Mark Rutte a annoncé la semaine dernière la nécessité de mettre en place un couvre-feu pour faire face à la propagation des nouveaux variants du coronavirus. La veille, des manifestations ont éclaté aux Pays-Bas contre le durcissement des mesures de restriction contre le Covid-19. En plus d'avoir soulevé l'opposition de certains députés, dont le chef de file de l'extrême droite Geert Wilders, le couvre-feu suscite la colère d'une partie de la population. Selon lui, le couvre-feu permettrait d'éviter un confinement, alors que depuis le début de la crise sanitaire, les Néerlandais n'avaient encore jamais dû justifier leurs déplacements.

Recommande: