Covid/France : L'Institut Pasteur annonce l'arrêt de son principal projet de vaccin

25 Janvier, 2021, 21:29 | Auteur: Lynn Cook
  • Coronavirus : l'Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin, pas assez efficace

D'autres travaux sont en cours, à un stade toutefois préliminaire. De plus, Camille Locht a ajouté que le vaccin de l'institut Pasteur allait "être très bon marché [puisqu'] il suffit simplement de faire une grande culture d'un bacille (une bactérie, ndlr), de récolter ce bacille, de le lyophiliser et il est prêt à l'emploi".

De son côté, le laboratoire américain Merck a décidé d'interrompre le travail sur un autre potentiel vaccin contre le Covid-19 en plus de celui de Pasteur, estimant que les deux candidats n'étaient pas plus efficaces que ceux développés par d'autres sociétés. Dans un communiqué, l'Institut Pasteur annonce avoir arrêté le développement de l'un de ses projets de vaccins, lundi 25 janvier.

"Dans ces études de première administration chez l'Homme, le candidat vaccin a été bien toléré, mais les réponses immunitaires induites se sont avérées inférieures à celles observées chez les personnes guéries d'une infection naturelle ainsi qu'à celles observées avec les vaccins autorisés contre le SARS-CoV-2/Covid-19", a précisé l'Institut Pasteur.

Dans son communiqué, le groupe pharmaceutique américain Merck explique arrêter le développement des deux vaccins sur lesquels il travaillait, disant vouloir privilégier la recherche sur des traitements de la maladie. Les essais de phase 1 avaient commencé en août dernier. Après le laboratoire Sanofi en décembre 2020, c'est au tour de l'Institut Pasteur de s'exprimer sur les difficultés rencontrées au sujet du vaccin contre le Covid-19.

"Le premier, administrable par voie nasale, est développé avec la société de biotechnologie TheraVectys, issue de l'Institut Pasteur et spécialisée dans la mise au point de vaccins".

Cette annonce est un nouveau coup dur pour les espoirs d'un vaccin dirigé par la France après l'annonce récente selon laquelle le leader pharmaceutique national Sanofi a également du mal à commercialiser son candidat vaccin.

Si ce projet de vaccin, qui prenait comme base celui de la rougeole, est abandonné par l'Institut Pasteur, celui-ci travaille sur d'autres projets vaccinaux.

Recommande: