Pas encore de date pour un procès au Sénat — Destitution de Trump

24 Janvier, 2021, 04:49 | Auteur: Lynn Cook
  • AGENCE FRANCE-PRESSE Mitch Mc Connell et l’ex-président américain Donald Trump

Ce délai de deux semaines entre la remise de l'acte d'accusation et le début des débats, permettra que le procès ne monopolise pas les sessions à la chambre haute pour le début du mandat de Joe Biden.

Le chef de la majorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer, en a fait l'annonce vendredi au terme de discussions avec le camp républicain, dont le chef de la majorité républicaine, Mitch McConnell. Bien que certains républicains aient affirmé qu'ils voteraient pour la destitution de Donald Trump après les événements du 6 janvier, le nombre de 67 sénateurs (deux tiers du Sénat) nécessaires pour adopter le texte, pourrait ne pas être atteint, poursuit le blog. Il débutera la deuxième semaine de février au Sénat que la chambre haute a reçu en début de semaine prochaine l'acte de mise en accusation de l'ancien président, rapporte Le Figaro. L'étape suivante ne peut pas être un procès insuffisant au Sénat, avait dit M. McConnell. L'action a eu lieu peu de temps après que Donald Trump a prononcé un discours sur l'ellipse.

"Nos procureurs sont prêts à défendre leur dossier devant les 100 sénateurs qui serviront de juges pendant le procès ", avait ensuite confirmé Mme Pelosi dans un communiqué.

Cette étape, qui implique la lecture devant les sénateurs des articles d'"impeachment " visant l'ancien président, marquera l'ouverture formelle de son second procès dans le cadre de l'infamante procédure de destitution.

Après l'assaut contre le Capitole le 6 janvier dernier par des pro-Trump qui réclamaient coûte que coûte la victoire de leur leader, les chefs démocrates du Congrès n'attendent pas lâcher prise. "Mais ne vous trompez pas, il y aura un procès au Sénat des États-Unis et un vote sur la culpabilité du président", a-t-il lancé. Une semaine après cette invasion spectaculaire, le milliardaire est devenu le premier président américain à être mis en accusation deux fois par la Chambre contrôlée par les démocrates.

Or, cette fois-ci, des élus républicains se sont montrés très critiques. Il faudrait donc que 17 sénateurs républicains se rallient aux 50 démocrates pour que cette majorité soit atteinte.

Recommande: