L'usine de Sochaux passe aux couleurs de Stellantis — Automobiles

24 Janvier, 2021, 21:13 | Auteur: Aubrey Nash
  • Marché: Stellantis Offensive de charme de Tavares auprès des syndicats italiens

"Par ailleurs, j'exprime ma satisfaction du développement dans notre territoire du 3008 électrique, qui s'inscrit dans un des axes stratégiques de Stellantis, qui devra compter 10 modèles électriques supplémentaires d'ici la fin de l'année, s'ajoutant aux 29 déjà existants".

Pour M.Tavares, l'avenir de chaque marque sera tracé par elle-même. "Chaque marque doit être capable de se projeter dans l'avenir ", a-t-il souligné avant de rappeler que les grandes lignes de son projet d'avenir seront dévoilées prochainement mais que les équipes de Stellantis doivent être rassurées quant à la préservation des emplois suite à la fusion entre PSA et FCA.

"Les marques vont avoir des occasions de rebondir grâce à l'efficacité de nos synergies", a souligné ce passionné de sport automobile, rappelant que sa première voiture était une Alfa Romeo.

Il n'exclut pas non plus le retour d'une marque comme Peugeot aux États-Unis, mais il préfère dans un premier temps "creuser le sillon" des marques qui s'y vendent bien, comme Chrysler, Dodge ou Jeep.

Il a également été annoncé que les 14 marques qui composent ce qui devrait être le quatrième groupe automobile mondial, devraient être divisées en différents groupes, en fonction de ce qui est, aujourd'hui, sa position sur le marché. La firme rejoindra Alfa Romeo et DS dans le pôle " premium " du groupe.

Si les syndicats italiens ont plutôt bien accueilli la fusion, ils réclament un rôle plus fort de l'Etat. L'Entreprise entend bien s'appuyer sur sa taille et les économies d'échelle pour investir dans des solutions de mobilité innovantes pour ses clients, et vise des synergies annuelles de plus de 5 milliards d'euros en rythme de croisière (achat investissement, utilisation optimisée des motorisations et des plateformes, mise en œuvre d'une R&D de pointe, production industrielle et équipements...).

Cette union permet aux deux groupes de rééquilibrer leur présence internationale, entre un FCA fort en Amérique et un PSA concentré sur l'Europe.

Un groupe de travail s'attelle déjà à une des priorités du groupe, a souligné Carlos Tavares: en Chine, premier marché mondial, "les deux familles ne sont pas satisfaites de leurs performances" et on peut s'attendre à une "remise à plat complète de la stratégie du groupe" d'ici la fin 2021.

Recommande: