Handball. Face aux Bleus, la Suisse, invitée surprise du Mondial

21 Janvier, 2021, 10:33 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Luc Abalo s’attend à un match très difficile

Sur le chemin du renouveau depuis son entrée dans le Mondial de handball en Egypte, l'équipe de France masculine doit terminer de faire le plein de points et de confiance au premier tour ce lundi (18h00) face à la Suisse dans la banlieue du Caire. Le troisième match de poule du championnat du monde Handball France - Suisse.

Maintenant place en Algérie mercredi, en Islande vendredi et au Portugal dimanche. Tel est la suite du programme pour la deuxième semaine en Égypte des Bleus, qui devront peut-être se passer de leur gardien Wesley Pardin, touché dans un contact avec l'ailier suisse Cedric Tynowski. Le succès éclatant face à la Norvège (28-24), choc du premier tour et sacré piège en ouverture, a permis aux Bleus de s'ouvrir une voie royale vers les quarts de finale, les points acquis au premier tour contre les autres qualifiés étant conservés au tour principal.

Et en ont eu aussi dans la tête, pour venir à bout du maître suisse Andy Schmid, déjà auteur de 7 buts (78 % de réussite) en première période. Arrivés en Egypte après deux matchs très compliqués contre la Serbie début janvier en éliminatoire du prochain Euro, c'est rien de dire que les Bleus n'avaient pas pas la faveur des pronostics pour ce Mondial 2020, comme nous avions pu le constater dans un précédent article.

Le piège n'était concentré que sur le point médian, avaient averti les Bleus. En affichant un match comme prévu avec sept joueurs de champ, le Suisse a également trouvé une échappatoire grâce au pivot Alen Milosevic (4 buts) et à l'arrière gauche Roman Sidorowicz (5 buts). Souvent par des tirs à la hanche contre lesquels ni Pardin ni Gérard n'avaient de solution.

Malgré l'efficacité de Kentine Mahé (7 buts sur 9 tirs), les Français n'ont pas pu décoller. Au bout d'un quart d'heure, Pardin a réalisé son premier arrêt sur l'ailier gauche Marvin Lier et la France a passé un 6-1 pour reprendre l'avantage (11-9). La blessure de la Martinique, après avoir échoué à rencontrer Ludovic Fabregas, a mis fin à cette dynamique.

L'avantage des Bleus en seconde période est resté mince (19-17), la faute à quelques approximations comme ce tir raté de Michaël Guigou dans la cage vide. La Suisse a pris l'avantage à moins de dix minutes de la fin du temps, sur le but de Nicolas Raimi, envoyé bien sûr par Schmid (23-22). Mais les Bleus ont failli faire face au même sort que l'équipe nationale tunisienne la veille, qui les avait vu avancer de deux buts contre le Brésil dans les dernières secondes, avant de finalement s'imposer.

Recommande: