Expertise indépendante : La Chine et l’OMS auraient pu agir plus vite !

20 Janvier, 2021, 19:32 | Auteur: Lynn Cook
  • La Chine défend sa gestion après des critiques d'experts

La Chine a défendu sa gestion de l'épidémie de Covid-19, tout en concédant qu'elle devait " s'évertuer à faire mieux ", après les critiques d'un comité indépendant mandaté par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Dans son second rapport présenté à l'OMS, le groupe juge notamment qu'il " aurait été possible d'agir plus vite sur la base des premiers signes ".

'On ne voit pas clairement pourquoi il ne s'est pas réuni avant la troisième semaine de janvier, ni pourquoi il n'a pu d'emblée s'entendre sur la déclaration d'une urgence de santé publique de portée internationale', écrivent les experts.

Depuis le début de la crise sanitaire fin 2019, l'OMS a été vivement critiquée dans sa réponse, tardant notamment à recommander le port du masque. Surtout, elle a été accusée par les États-Unis d'avoir été extrêmement complaisante avec la Chine, où est apparu le coronavirus, et d'avoir tardé à déclarer l'état d'urgence sanitaire mondiale. Il s'agit du degré d'alerte le plus élevé pour une épidémie.

Ce groupe d'expert, dirigé par Helen Clark, ancienne Première ministre néo-zélandaise et Ellen Johnson Sirleaf, ancienne présidente du Libéria a effectivement pointé du doigt la lente réaction de l'OMS qui a attendu jusqu'au 30 janvier afin de classer le covid-19 dans la liste des urgences de santé publique internationale. Mais la pandémie a désormais fait plus de 2 millions de morts ailleurs dans le monde.

'Si l'on avait appliqué le principe de précaution aux premières indications non confirmées d'une transmission interhumaine asymptomatique, des mises en garde plus précoces et plus fortes auraient pu être lancées par l'OMS et les autorités nationales et locales concernant le risque de transmission', relève le panel. Et la qualification de pandémie avait été suivie par un tsunami de mesures - dont des confinements et restrictions de circulation - dans de très nombreux pays.

Jusqu'ici tout va bien pour la mission de l'OMS à Wuhan, à en croire, en tout cas, les médias d'État chinois qui ont largement repris les différents posts publiés ces derniers jours par l'organisation onusienne sur le réseau Sina Weibo: message des experts étrangers se félicitant de l'accueil dans la capitale de la province du Hubei accompagnés de photos de lever de soleil ou encore des petits déjeuner "équilibrés " - fruit du dragon et café - servis dans les hôtels de quarantaine.

Recommande: