Trump annonce la réouverture des frontières, Biden dément aussitôt — Etats-Unis

19 Janvier, 2021, 13:12 | Auteur: Sue Barrett
  • Donald Trump cédera la présidence à Joe Biden le 20 janvier

Donald Trump quitte la Maison Blanche sur un ultime sondage défavorable, avec 34% de bonnes opinions sur son action, selon une enquête de l'institut Gallup publiée lundi, le plus mauvais chiffre d'un mandat qui a profondément divisé les Américains.

Melania Trump a affirmé ce lundi que son rôle de Première dame des Etats-Unis avait été "le plus grand honneur de sa vie" dans un message d'adieu en vue de la fin du mandat de son époux le président américain Donald Trump. "En réalité, nous avons l'intention de renforcer les mesures de santé publique autour des voyages internationaux pour endiguer davantage la propagation de la Covid-19", a-t-elle fait savoir.

"Sur les conseils de notre équipe médicale, le (futur) gouvernement n'entend pas lever ces restrictions le 26 janvier", a écrit Jen Psaki sur Twitter.

Les Etats-Unis font actuellement face à la pire phase de la pandémie que le pays ait connue à ce jour, avec plus de 20.000 décès sur les six derniers jours. Plusieurs régions menacent de se retrouver à court de vaccins dès cette semaine, notamment dans l'État de New York.

Pour ralentir sa progression en 2020, le président déchu avait fermé tôt les frontières du pays aux 26 pays de l'espace Schengen (le 11 mars), puis au Royaume-Uni et à l'Irlande (le 14), avant d'en faire autant pour le Brésil (le 24 mai). D'un côté, le président républicain est partisan d'une levée des restrictions, sur le territoire américain ou vis-à-vis de ses principaux partenaires.

Joe Biden veut jouer la prudence sur le plan sanitaire et a d'ores et déjà annoncé un plan de soutien massif de 1900 milliards de dollars à l'économie américaine.

Le volet réouverture des frontières dépasse toutefois les deux seuls Trump et Biden. D'autres ont en revanche fait valoir que les États-Unis ne devraient pas abandonner ces interdictions d'entrée, étant donné que de nombreux pays européens bloquent encore les mouvements de la plupart des citoyens américains.

Le 6 janvier, des centaines de partisans de Donald Trump avaient envahi le siège du Congrès pour s'opposer à la victoire de l'ancien vice-président de Barack Obama, Joe Biden. A Washington, bien sûr, la capitale fédérale où aura lieu la cérémonie mercredi.

Recommande: