" "Diplomatie Mike Pompeo accuse l'Iran d'être la " nouvelle base " d'Al-Qaïda

15 Janvier, 2021, 15:38 | Auteur: Lynn Cook
  • Pompeo prévoit dans un discours d'accuser l'Iran de liens avec el-Qaëda

Si nous ignorons cet axe Iran/Al-Qaïda, c'est à nos risques et périls.

Ce mardi 12 janvier, le secrétaire d'Etat américain a accusé l'Iran d'entretenir des relations avec le réseau terroriste Al-Qaïda. "Nous devons l'affronter. Nous devons le vaincre", a-t-il martelé.

A ce moment-là, a-t-il dit en assurant dévoiler "des informations nouvelles pour le public", "l'Iran a décidé de permettre à Al-Qaïda d'installer un nouveau quartier général opérationnel", à condition de "respecter" les règles iraniennes.

Dans un discours à Washington huit jours avant la fin du mandat du président Donald Trump, il a également confirmé pour la première fois officiellement la mort en août dans les rues de Téhéran du numéro deux d'Al-Qaïda Abdullah Ahmed Abdullah, alias Abou Mohammed al-Masri. Le New York Times avait rapporté en novembre qu'il avait été abattu par des agents israéliens lors d'une mission secrète commanditée par les Etats-Unis.

L'Iran a été l'une des principales cibles de l'administration Trump pendant toute la durée de son mandat et les pressions américaines se sont encore accentuées ces dernières semaines avec de nouvelles sanctions et des déclarations incendiaires. Ainsi qu'une récompense pouvant atteindre sept millions de dollars pour localiser ou identifier Al-Maghrebi. "En tout cas, personne n'est dupe", a ajouté le Zarif, " car tous les terroristes du 11 septembre venaient des destinations préférées de Pompeo au Moyen-Orient; aucun d'Iran ", a-t-il noté. Selon Pompeo, le groupe a établi une base en Iran, ce qui a été difficile pour les États-Unis de faire face à l'organisation extrémiste. "De la désignation de Cuba (comme pays soutenant le terrorisme) aux prétendues révélations sur l'Iran en passant par ses affirmations sur Al-Qaïda, cet habitué du mensonge, de la tricherie et du vol termine pathétiquement sa carrière désastreuse avec de nouveaux mensonges bellicistes", a déclaré sur Twitter le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif.

Recommande: