Renault détaille sa grande offensive très axée sur l’électrique — Renaulution

14 Janvier, 2021, 14:19 | Auteur: Aubrey Nash
  • Vidéo. Renault : à quoi va ressembler la nouvelle R5 en version électrique 

Le Groupe explique que la baisse des ventes "est principalement due à sa forte exposition dans les pays ayant subi un confinement strict et la suspension de leurs activités commerciales au deuxième trimestre, ainsi qu'un ralentissement au quatrième trimestre, notamment en France". Après un mariage raté avec FCA, qui a finalement convolé avec PSA, Renault sort également du scandale Carlos Ghosn qui a fait tanguer l'alliance avec Nissan et Mitsubishi. Prochaines sur la liste, la Mégane eVision et la Nissan Ariya devraient bel et bien être rejointes par des Renault 4L et R5 électriques, toutes deux basées sur une nouvelle plateforme inédite, précise le site spécialisé Largus. Les alliés tentent depuis de se relancer et prévoient de développer et produire en commun près de 50 % de leurs modèles à horizon 2025.

Le groupe est désormais structuré autour de quatre marques: le navire amiral Renault, les Dacia à petit prix, les sportives Alpine et la nouvelle marque de mobilité Mobilize. Le groupe a également dopé en 2020 son offre de véhicules hybrides et hybrides rechargeables E-Tech. Mardi, il a annoncé un premier volet de la "Renaulution": il va se renforcer dans les utilitaires à hydrogène dès la fin 2021, via une coentreprise avec l'Américain Plug Power. Abiteboul est remplacé par Laurent Rossi, directeur de la stratégie et business développement du Groupe Renault depuis 2018, au poste de Directeur Général de la marque Alpine, à compter du 11 janvier 2021. Le groupe s'appuiera d'ailleurs sur sa marque Alpine, qui "réunira les voitures Alpine, Renault Sport Cars et Renault Sport Racing au sein d'une nouvelle entité à part entière".

Recommande: