Investiture de Joe Biden : Donald Trump sera absent

14 Janvier, 2021, 13:21 | Auteur: Lynn Cook
  • Mark Zuckerberg bannit Trump de Facebook, Instagram aussi

Quid d'une démission de Donald Trump?

C'est dans un message laconique posté sur Twitter que le républicain a annoncé son absence: "À tous ceux qui m'ont posé la question, je n'irai pas à l'investiture le 20 janvier", a-t-il écrit, sans même faire mention de son successeur.

" Notre démocratie vit une agression sans précédent", a-t-il jugé, en appelant le président républicain à se rendre devant les caméras pour demander " la fin de ce siège ". Les deux plates-formes avaient justifié cette décision pour sanctionner le président américain, qui préférait "cautionner plutôt que condamner les actes de ses partisans au Capitole ".

"Moins il en fera sur les 12 derniers jours, mieux ce sera", a estimé en écho le sénateur républicain Ben Sasse sur la radio NPR.

"Museler la liberté d'expression est dangereux", a appuyé samedi le secrétaire d'Etat Mike Pompeo, fidèle de Donald Trump. Y compris, donc, sur celles de Donald Trump.

La présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, a exhorté le vice-président Mike Pence à prendre au sérieux l'invocation du 25e amendement.

"Même si je suis totalement en désaccord avec le résultat des élections, et les faits me le confirment, il y aura néanmoins une transition ordonnée le 20 janvier", a déclaré Donald Trump.

Donald Trump, de plus en plus isolé politiquement, n'en démord pas. Il craint aussi d'aggraver les tensions, selon un de ses proches au New York Times. Le Congrès lancera alors une nouvelle procédure en destitution.

Dans la vidéo diffusée jeudi soir, le président a lu un communiqué à partir d'un téléprompteur. Il "ne peut pas rester au pouvoir un jour de plus".

"Les 75 millions de grands patriotes américains qui ont voté pour moi, pour l'Amérique d'abord (AMERICA FIRST) et pour Rendons sa grandeur à l'Amérique (MAKE AMERICA GREAT AGAIN), auront une voix retentissante loin dans l'avenir".

Vingt-quatre heures après les événements qui ont choqué l'Amérique, les défenseurs de Donald Trump se font rares, au Congrès comme sur les plateaux de télévision.

Les images prises de l'intérieur du majestueux bâtiment situé au cœur de la capitale fédérale américaine à Washington marqueront l'Histoire: élus portant des masques à gaz, agents de la police en civil arme au poing, manifestants installés dans les bureaux des parlementaires. À noter que le bilan des heurts au Capitole est très lourd.

La justice a, elle, commencé la traque des responsables.

Recommande: