Un nouveau variant détecté au Japon — Coronavirus

13 Janvier, 2021, 07:02 | Auteur: Lynn Cook
  • Après le variant anglais et celui d'Afrique du Sud un troisième a été détecté cette fois au Japon. Ce variant a été identifié sur des patients de retour du Brésil

" Pour le moment, il n'y a pas de preuve que le nouveau variant soit hautement contagieux, a déclaré ce mardi Takaji Wakita, directeur de l'Institut japonais des maladies infectieuses lors d'une conférence de presse du ministère de la Santé à Tokyo, cité par le Japan Times". Une nouvelle souche a été détectée le 6 janvier chez quatre personnes qui sont arrivées du Brésil le 2 janvier. Son état s'est toutefois aggravé et il a été hospitalisé après que sa respiration soit devenue difficile.

Après le variant britannique et celui d'Afrique du Sud, c'est désormais le Japon qui annonce avoir découvert un nouveau variant du coronavirus responsable du Covid-19, lundi 11 janvier. "Un homme dans la quarantaine avait du mal à respirer, une femme dans la trentaine avait mal à la tête et à la gorge, un adolescent avait de la fièvre, tandis qu'une autre adolescente ne présentaient aucun symptôme", a déclaré le ministère de la Santé.

Si les autorités japonaises semblent rassurer quant à l'infectiosité, le ministère de la santé brésilien tient à rester prudent. Des travaux sont actuellement en cours pour tenter de le déterminer.

Après le variant anglais et celui d'Afrique du Sud un troisième a été détecté cette fois au Japon. Ce variant a été identifié sur des patients de retour du Brésil
Un nouveau variant Covid fait son apparition au Japon

Il s'agit du troisième variant du coronavirus détecté depuis le début de la pandémie. D'après les résultats préliminaires d'une étude publiée cette semaine par une équipe de scientifiques de Pfizer et de la branche médicale de l'Université du Texas, le vaccin Pfizer serait en effet toujours aussi efficace. L'analyse a montré des mutations en partie similaires à celles des variants de grande contagiosité apparus en Grande-Bretagne et en Afrique du Sud.

Dans ces tests, le sang de ces patients s'est encore avéré capable de neutraliser la souche N501Y du virus, en étant tout aussi performant que contre d'autres variantes. Pour couronner le tout, deux variants du virus avaient été découverts en Afrique du Sud et au Royaume-Uni.

Recommande: