Pas de partage de données avec Facebook en Europe — WhatsApp

13 Janvier, 2021, 09:30 | Auteur: Aubrey Nash
  • Avec quelles applications peut-on remplacer WhatsApp

La décision de Facebook est dure à digérer pour les utilisateurs de Whatsapp. Pour continuer à utiliser l'application, tout utilisateur doit désormais accepter de partager ses données personnelles avec Facebook (depuis 2014, Whatsapp appartient à Facebook).

Un certain nombre d'entreprises, dont Facebook, Twitter, Instagram et TikTok, propriétaire de WhatsApp, ont été condamnées à des amendes totalisant 4 millions de dollars chacune en novembre et en décembre pour leur refus de se conformer à la loi.

"La mise à jour de notre politique de confidentialité n'affecte pas la confidentialité de vos messages avec vos amis ou votre famille".

"Telegram a dépassé les 500millions d'utilisateurs actifs".

À noter que si vous n'acceptez pas de transmettre plusieurs de vos informations personnelles à Facebook en utilisant WhatsApp, l'application de messagerie instantanée deviendra inutilisable à partir du 9 février. Puis les chiffres ont continué de grossir: "25 millions de nouveaux utilisateurs ont rejoint Telegram lors des 72 dernières heures", a déclaré mardi son fondateur russe Pavel Dourov, sur sa chaîne Telegram.

Selon arstechnica, cet ultimatum (et les nouvelles conditions d'utilisation) sous-entend l'obligation de partager certaines données avec Facebook alors que jusqu'à présent WhatsApp était réputé pour son respect de la vie privée de ses utilisateurs. "Ils ne veulent plus être pris en otage par des monopoles technologiques", a ajouté le milliardaire de 36 ans.

Pour mieux conquérir ses nouveaux utilisateurs, Signal a même publié un tutoriel pour les aider à importer facilement leurs conversations de groupe depuis une autre application de messagerie.

La messagerie Signal est en tête des téléchargements sur les plateformes Apple Store et Google Play dans plusieurs pays, en Inde notamment, en France, en Allemagne ou bien encore à Hong Kong, ce week-end. Face à l'afflux de nouvelles connexions, des problèmes techniques se sont produits ces derniers jours, a reconnu l'entreprise. "Les codes de vérification sont actuellement retardés (.) parce que beaucoup de nouvelles personnes tentent de rejoindre Signal actuellement", avait expliqué l'entreprise.

Telegram a beaucoup été cité, mais c'est Signal, la messagerie chiffrée américaine fondée par Moxie Marlinspike et Brian Acton (cofondateur de WhatsApp), qui a le plus profité de la situation, elle qui mise tout sur la sécurité et propose des options telles que la destruction automatique des messages après une période donnée.

Recommande: