Les projets de concerts-tests se multiplient en France — Salles de spectacles

11 Janvier, 2021, 12:19 | Auteur: Sue Barrett
  • Coronavirus : un concert-test organisé à Barcelone

Mis sous cloche depuis bientôt un an, les acteurs de la scène musicale française travaillent sur des concert-tests pour réunir à nouveau spectateurs et artistes en toute sécurité sanitaire.

Le 12 décembre dernier, une salle de concert de Barcelone a mené une expérience in-situ. L'idée? Évaluer les risques de contamination au Covid-19 pendant un concert encadré par un protocole strict.

C'est un espoir dans le monde de la culture et des spectacles à l'arrêt total.

Alors que les concerts debout et les grandes jauges sont bannies depuis les premières mesures contre la pandémie, une expérience réalisée par le festival Primavera à Barcelone le 12 décembre a fait bouger les lignes. Les participants devaient respecter plusieurs consignes: avoir été testés négatifs au préalable, et une fois à l'intérieur de la salle, porter un masque FFP2, mais sans aucune obligation de respecter aucune distanctiation sociale - d'ailleurs, les spectateurs ont pu danser et chanter pendant le concert.

L'Espagne est aujourd'hui un des rares pays à autoriser certains lieux de culture à rester ouverts malgré le risque de contamination. Des espaces avec distanciation pour le bar et les zones fumeurs ont été installées, la ventilation a été optimisée dans les deux salles intérieures et surveillée tout au long de l'événement. Les spectateurs, eux, assurent se sentir en sécurité du fait de ces mesures. 463 personnes parmi 1000 volontaires ont été choisies au hasard pour assister à 5h de concerts gratuits au club Apolo animés par des Dj et groupes live locaux alors que 496 autres ont été renvoyées chez elles. "Les protocoles sont validés par l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) et par le Conseil scientifique du Pr Delfraissy, et un colloque de restitution des résultats doit avoir lieu le 8 avril à Marseille", détaille à l'AFP Aurélie Hannedouche, du Sma.

Ces différents concert-tests ont été évoqués par la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, soulignant qu'il était "très important d'étayer les décisions sur des études scientifiques" sur franceinfo vendredi matin. On nous dit qu'on génère des queues et qu'on ne présente pas de données scientifiques: parce que les centres commerciaux ne génèrent pas de queues? Des résultats encourageants qui font réagir en France.

Recommande: