Corée du Nord: Kim promet de renforcer les capacités de défense

11 Janvier, 2021, 03:47 | Auteur: Lynn Cook
  • Kim Jong-un qualifie les Etats-Unis de «plus grand ennemi» du pays

"Quelle que soit la personne au pouvoir (ndlr, aux Etats-Unis), la vraie nature de sa politique contre la Corée du Nord ne va jamais changer", a déclaré Kim Jong-un sans nommer Joe Biden, selon KCNA.

Les activités politiques extérieures de la RPDC à l'avenir devraient être axées sur le blocage et le contrôle des Etats-Unis, lesquels représentent l'obstacle fondamental et le plus grand ennemi du développement révolutionnaire de la RPDC, a dit M. Kim, cité par KCNA.

Sa déclaration intervient moins de deux semaines avant la prise de fonctions de Joe Biden à la présidence des Etats-Unis et alors que les relations entre Kim et le président sortant Donald Trump ont été tumultueuses. Et les négociations sont au point mort depuis le fiasco du deuxième sommet entre les deux hommes en février 2019 à Hanoi. Pour rappel, la Corée du Nord ne voue pas à Donald Trump la même haine qu'elle ressent envers le président élu Joe Biden. De son côté, le président élu a qualifié M. Kim de "voyou".

Les remarques de Kim étaient l'un des contours les plus ambitieux de la défense nationale nord-coréenne et des questions nucléaires depuis un certain temps, a déclaré Ankit Panda, chercheur principal au Carnegie Endowment for International Peace, basé aux États-Unis.

La Corée du Nord n'abuserait pas de ses armes nucléaires, a déclaré Kim, mais le pays étend son arsenal nucléaire, y compris des capacités de frappe "préventives" et "de représailles" et des ogives de différentes tailles. Et depuis des décennies, elle alloue d'énormes ressources au développement de ces programmes, même au prix de sanctions de plus en plus pénalisantes pour son économie et sa population. Pyongyang a reproché à Séoul d'ignorer ses mises en garde visant à faire "cesser les manoeuvres militaires conjointes avec les Etats-Unis".

La Corée du Nord se prépare aussi à tester et produire diverses nouvelles armes, et un sous-marin nucléaire serait presque terminé, selon le dirigeant nord-coréen. 'De nouvelles recherches de planification pour un sous-marin nucléaire ont été menées à bien et sont sur le point d'entrer dans le processus d'examen final', a-t-il déclaré selon l'agence.

D'après la KCNA, le congrès a "complètement approuvé" une proposition destinée à faire de Kim Jong-un le secrétaire général du Parti des travailleurs, définissant le poste comme "le chef de la révolution et le centre de direction et d'unité".

Depuis l'arrivée de M. Kim au pouvoir il y a neuf ans, ces programmes ont fait de remarquables avancées, avec notamment plusieurs essais nucléaires et le test d'un missile susceptible d'atteindre le territoire continental américain.

Recommande: