Covid-19 : le nouveau calendrier de la campagne de vaccination

09 Janvier, 2021, 17:24 | Auteur: Jonathan Ford
  • La vaccination s’adresse pour le moment aux personnes âgées et au personnel soignant

Ce choix permettra de vacciner deux fois plus de personnes dès à présent. "Un centre par département a déjà été ouvert, soit 100 centres sur le territoire", a indiqué Jean Castex.

Comment se passe la vaccination?

La phase suivante, dont la date n'a pas été précisée par le gouvernement, concernera la vaccination des quelque 7 millions de plus de 65 ans. Lors d'une conférence de presse, jeudi 07 janvier, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé un élargissement d'accès au vaccin plus rapide que prévu.

Cette campagne se déroulera dans des centres départementaux, dont la liste sera consultable sous forme de carte interactive sur le site sante.fr. Ils sont disponibles pour le moment pour les professionnels de santé, les pompiers et les aides à domicile. Le gouvernement compte ensuite monter en puissance avec 300 centres à partir de "lundi prochain", puis "600 progressivement jusqu'à la fin du mois de janvier".

Lire aussi - Vaccination: comment résoudre le problème de pénurie de doses en Europe?

Les personnes âgées de 75 ans (et plus évidemment) devront prendre un rendez-vous pour se faire vacciner et ce dès ce 14 janvier. "La répartition départementale est décidée en concertation avec les services de l'Etat dans le cadre de cellules territoriales".

Pour les prises de rendez-vous, " il y aura un numéro de téléphone qui sera communiqué prochainement et qui vous orientera vers les différents centres (de vaccination) au plus près de chez vous.

Qui pourra se faire vacciner?

Pour les résidents d'Ehpad, les vaccinations doivent être précédées d'une consultation médicale quelques jours avant l'injection, afin de s'assurer du consentement éclairé de la personne et de l'absence de contre-indications. Une fois l'inscription terminée, il faudra se rendre à partir de lundi 18 janvier dans le centre de vaccination choisi.

Les questions permettront de vérifier que le patient n'a pas contracté la Covid-19 au cours des trois derniers mois, n'a pas été vacciné contre la grippe au cours des trois semaines précédentes ou encore n'est pas enceinte/allaitante. "Si vous le souhaitez vous pourrez voir un médecin, car il y aura toujours un médecin sur le centre", assure Olivier Véran.

Après quoi, un médecin, un soignant procédera à la vaccination, par injection intramusculaire dans l'épaule. De nouvelles mesures ont été annoncées jeudi par le Premier ministre, Jean Castex et le ministre de la Santé, Olivier Véran pour répondre aux critiques sur la campagne de vaccination contre le coronavirus. Afin d'accélérer les opérations, le gouvernement a décidé, comme le Royaume-Uni, de différer jusqu'à 6 semaines l'injection de la deuxième dose du vaccin Pfizer. Le laboratoire BioNTech, de son côté, recommande d'administrer la seconde dose de son vaccin au bout de trois semaines et a averti qu'une protection maximale n'était pas démontrée en cas de report.

Recommande: