Accusé d'inceste, le politologue Olivier Duhamel met fin à ses fonctions

05 Janvier, 2021, 15:26 | Auteur: Sue Barrett
  • Olivier Duhamel est accusé d'agressions sexuelles sur son beau-fils pendant l'adolescence de ce dernier

Camille Kouchner a décidé de briser le silence.

Lundi 4 janvier 2021, Olivier Duhamel, politologue et président de la Fondation des sciences politiques située à Paris, a démissionné de ses fonctions après avoir été accusé d'agressions sexuelles sur son beau-fils âgé à l'époque de 14 ans. "Ce livre est né de cette nécessité: témoigner de l'inceste pour montrer que ça dure des années et que c'est très, très difficile de se défaire du silence". Sur Twitter, il avait indiqué qu'"étant l'objet d'attaques personnelles, et désireux de préserver les institutions dans lesquelles je travaille, j'y mets fin à mes fonctions".

Dans son livre La Familia Grande à paraître le 7 janvier prochain, Camille Kouchner, fille de l'ancien ministre Bernard Kouchner et d'Evelyne Pisier, accuse Olivier Duhamel d'avoir agressé sexuellement son frère jumeau à plusieurs reprises.

"J'avais 14 ans et j'ai laissé faire (.)".

Dans son livre, Camille Kouchner assure que les agressions sexuelles se sont répétées pendant des années.

Pendant deux ans, le beau-père se serait régulièrement invité dans la chambre du frère de Camille Kouchner pour abuser de lui. "Mon livre raconte à quel point beaucoup de gens étaient au courant", assure-t-elle dans un entretien à L'Obs. "Bien sûr, j'ai pensé que mon livre pouvait paraître obscène à cause de la notoriété de ma famille".

Lundi, Olivier Duhamel a mis fin à ses fonctions, dont celle de président de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP).

Contacté par le même hebdomadaire, Olivier Duhamel s'est refusé à tout commentaire. "Je n'ai rien à dire sur ce qui, de toute façon, sera, je ne sais pas, n'importe quoi, déformé ou quoi", a-t-il expliqué. Son directeur, Frédéric Mion, s'est dit " sous le choc " à la lecture de ces révélations indique l'AFP citée par BFM TV. L'institution a dit avoir pris acte de sa démission "pour raisons personnelles", selon un message interne consulté par l'AFP.

Président depuis 2016 de la FNSP, Olivier Duhamel avait en charge la responsabilité des grandes orientations stratégiques et la gestion administrative et financière de Sciences Po.

Recommande: