Covid-19 : voici la stratégie vaccinale en Bretagne

02 Janvier, 2021, 17:47 | Auteur: Jonathan Ford
  • Normandie. Covid-19: la vaccination débute la semaine prochaine

Les premières livraisons devraient s'échelonner en Occitanie à partir de la semaine prochaine, les premières doses françaises ayant été réservées aux départements les plus touchés. La première phase va s'étendre " sur six à huit semaines ", précise le Dr Morfoisse. Sur la base de ce constat, la Haute autorité de santé (HAS) a recommandé d'allouer les premières ressources vaccinales à cette population vulnérable, la plus exposée aux formes graves de l'infection, et de vacciner dans une première phase (janvier et février 2021) les personnes résidant en EHPAD et en unités de soins de longue durée USLD.

Le début de la campagne de vaccination a commencé symboliquement ce dimanche 27 décembre en France, 6 jours après la validation du vaccin de Pfizer BioNTech par l'Union Européenne.

"La première phase de toute vaccination reste le recueil du consentement", a précisé Jean-Jacques Morfoisse, Directeur général adjoint de l'ARS Occitanie. "Nous devons être clairs et loyaux pour que les personnes adhèrent à la campagne de vaccination".

Le vaccin est à prescription médicale obligatoire et requière donc une consultation pré-vaccinale.

" L'efficacité du vaccin est établie à partir du deuxième jour après la première injection, mais il atteint sa pleine efficacité après la seconde injection ", poursuit le Dr Morfoisse. Une seconde dose sera administrée après 21 jours pour atteindre sa complète efficacité. "Les effets secondaires sont fréquents, comme tout vaccin, mais plutôt bénins".

Pour les 75 % des vaccins restants, ils seront réceptionnés par des dépositaires pharmaceutiques pour être ensuite livrés dans les pharmacies. Les trois quarts restants suivront le flux habituel, via des grossistes pharmaceutiques et les officines. Le tout, avec un suivi poussé: dans chaque département, une "cellule opérationnelle" sera déployée, réunissant préfecture, Assurance maladie, élus, professionnels de santé et représentants d'usagers.

Pour l'heure, les vaccins ne sont pas encore arrivés en territoire occitan, car la priorité a été donnée dans un premier temps aux régions les plus touchées. En attendant, le recueil du consentement des patients a d'ores et déjà débuté dans les établissements concernés.

Recommande: