Pfizer/BioNTech obtient le feu vert de la HAS — Vaccin anti Covid

25 Décembre, 2020, 00:38 | Auteur: Jonathan Ford
  • Covid-19 : la vaccination déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes

Contrairement au vaccin de Pfizer, -BioNTech, celui de Moderna se conserve à des températures plus élevées, mais il est indiqué pour l'immunisation active des personnes âgées de 18 ans et plus, précise Santé Canada.

Ce premier vaccin, représente une " excellente nouvelle", a déclaré Dominique le Guludec, présidente de la HAS, qui s'exprimait en visioconférence.

La "stratégie de priorisation" déjà annoncée (commencer par les populations les plus à risque de forme grave et les plus exposées au risque d'infection) reste valable pour ce vaccin, ajoute l'avis de l'autorité sanitaire. Les résidents des établissements résidentiels pour personnes âgées et les salariés vulnérables qui y travaillent, c'est-à-dire "Qui tirera le plus grand bénéfice individuel de cette vaccination?".

Le vaccin développé par Pfizer et BioNTech "peut être utilisé chez les personnes de 16 ans et plus", "du fait de son efficacité et de son profil de tolérance satisfaisant", estime la Haute autorité de santé. L'Union Européenne avait déjà donné son feu vert en début de semaine pour ce vaccin, le premier contre le Covid-19 autorisé sur le sol européen.

La campagne de vaccination, qui démarre dimanche, a également pour objectif principal: "Réduire la mortalité et les formes sévères" Maladie et "Maintenir le système de santé en France " elle se souvint.

De plus, les données rapportées (efficacité de 94,7% chez l'ensemble des 65 ans et plus) "ne suggèrent pas de différence notable attendue ni de signaux de sécurité délétères". Les effets indésirables majoritairement rapportés, comme une douleur au point d'injection, sont "conformes à ce qu'on observe habituellement quand on administre un vaccin", a-t-elle ajouté.

Invité le 23 décembre sur TF1, le ministre de la Santé Olivier Véran a fait savoir que la France attendait les premières doses du vaccin Pfizer-BioNTech ce samedi. L'unité de soins de longue durée de l'hôpital René-Muret à Sevran (Seine-Saint-Denis) et le centre gériatrique de Champmaillot à Dijon, devraient finalement être les premiers à se lancer dans trois jours. Mais comme pour chaque autorisation de mise sur le marché délivrée, il revenait ensuite aux différents pays membres de reprendre la main pour préciser la stratégie vaccinale et l'organisation logistique de la campagne. "On va égrener comme ça progressivement, c'est l'initiation de la campagne vaccinale".

Recommande: