Un assouplissement des recommandations pour les fêtes de fin d’année — EHPAD

16 Décembre, 2020, 01:07 | Auteur: Jonathan Ford
  • Covid-19 dans les Ehpad : ce qui va changer pour les résidents pendant les fêtes de fin d’année

"Tout en maintenant un haut niveau de protection", ce protocole prévoit un assouplissement des consignes relatives aux sorties dans les familles et aux visites des proches dans les établissements, " afin de permettre aux résidents de vivre sereinement les fêtes de fin d'année ".

Pour que les résidents d'Ehpad - qui représentent 44 % des morts du Covid-19 - ne se sentent pas seuls à Noël, le ministère de la Santé a annoncé ce samedi 12 décembre 2020 un assouplissement du protocole sanitaire dans ces établissements du 15 décembre jusqu'au 3 janvier 2021. En effet, à leur retour dans leur établissement, les résidents devront obligatoirement effectuer un test covid PCR ou antigénique et s'abstenir pendant une semaine de participer à la vie de groupe et aux activités collectives: "on ne peut pas faire n'importe quoi, il faut bien qu'il y ait des règles, même si c'est pénible!" confie Jean-Pierre Ciblac venu voir ses parents.

Autre pan du protocole, les visites: elles se feront toujours sur rendez-vous mais le nombre de visiteurs par résident et les heures de la journée dédiées aux visites pourront être revus à la hausse pour "permettre aux familles de se retrouver dans des conditions plus conviviales". Ces visites pourront même être autorisées en chambre, ce qui n'est pas le cas à l'heure actuelle.

Les directions d'établissements sont aussi "encouragées à organiser des animations collectives à l'intérieur et à l'extérieur de l'établissement, à visée conviviale, festive ou spirituelle (incluant notamment l'accompagnement à des offices religieux), dans des conditions d'encadrement strictes rappelées par le protocole", ajoute le ministère.

Des visites "plus conviviales" et des sorties dans les familles autorisées "à titre exceptionnel".

"Cela correspond évidemment aux attentes des personnes de leurs proches mais elle correspond aussi aux préconisations des professionnels", se réjouit Romain Gizolme, directeur de l'Association des directeurs au service des personnes âgées. Quant aux pensionnaires, ils devront réaliser un test à leur retour dans leur Ehpad.

Pour justifier la mise en place de cette nouvelle mesure, la directrice de l'ARS a mis en exergue la "situation très particulière" de l'île, où le taux d'incidence du virus a fortement diminué, au moment où des flux importants de visiteurs sont attendus en provenance de territoires où le taux d'incidence est encore élevé.

Recommande: