L'action Sanofi pâtit du retard dans son vaccin

11 Décembre, 2020, 12:57 | Auteur: Jonathan Ford
  • Coronavirus: Sanofi et GSK annoncent que leur vaccin ne sera prêt que fin 2021, après des résultats moins bons qu’espéré des premiers essais

"Les résultats de l'étude ne sont pas à la hauteur de nos espérances", a reconnu Roger Connor, président de GSK Vaccines, cité dans un communiqué.

Sanofi et GSK annoncent, le 11 décembre 2020 que leur vaccin ne sera prêt que fin 2021.

L'action du groupe pharmaceutique français Sanofi était sanctionnée vendredi matin à la Bourse de Paris, où les investisseurs affichaient leur déception face au retard pris dans le développement d'un vaccin aux côtés du laboratoire britannique GSK.

Parmi eux, plusieurs ont déjà publié des résultats d'efficacité, dont l'américain Pfizer, qui travaille en collaboration avec la biotech allemande BioNtech. Le Royaume-Uni a déjà donné son feu vert à leur vaccin et débuté une campagne de vaccination mardi.

Selon France Info, la conduite du programme mené par le laboratoire français et Sanofi associé au britannique GSK "est retardée afin d'améliorer la réponse immunitaire chez les personnes âgées", indiquent les deux groupes dans un communiqué. Ils tablent désormais sur une mise à disposition du vaccin au quatrième trimestre l'an prochain, alors qu'ils visaient initialement une demande d'homologation au premier semestre de 2021. Un objectif qui ne pourra donc pas être atteint.

"Les résultats intermédiaires des premiers essais sur l'Homme lancés en septembre (" phase 1/2 ") ont montré une réponse inférieure aux attentes.

Ces résultats ont montré une réponse immunitaire chez les 18-49 ans comparable à celle des patients rétablis d'une infection Covid-19, mais une faible réponse chez les adultes plus âgés, potentiellement attribuable à une concentration insuffisante d'antigènes.

"La formulation du produit n'est pas satisfaisante".

"La stratégie à suivre a été identifiée, et nous sommes confiants et fermement résolus à développer un vaccin sûr et efficace" contre le Covid-19, a affirmé pour sa part Thomas Triomphe, vice-président exécutif et responsable de Sanofi Pasteur. Ce sont "trois à quatre mois de retard, mais avec au bout du compte plus d'informations sur une meilleure formulation", assure Thomas Triomphe.

Pour le Covid-19, la recherche, dopée par des financements exceptionnels et des partenariats public-privé, a toutefois pulvérisé les échéances habituelles.

Recommande: