L'annulation de la coupe de France n'est pas envisagée par la FFF

02 Décembre, 2020, 15:38 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Jean Castex durant une session de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale le 1er décembre

", le Premier Ministre a répondu timidement " ben ouai ". "Je n'y suis pas défavorable". Questionné sur sa volonté de changer le préfet de police Didier Lallement à son arrivée à Matignon, le Premier ministre a botté en touche et assuré que le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin comme le préfet de police ont " toute [sa] confiance ". C'est donc officiel, le sport amateur collectif ne reprendra pas le 15 décembre. Une affirmation qui s'avère sans aucun fondement puisque la Fédération Française de Football n'a encore pas envisagé d'annulation de la coupe de France.

Emmanuel Macron avait préparé le terrain mardi en parlant de mesures "restrictives et dissuasives " pour tenter d'empêcher les Français de se rendre dans les stations de ski en Suisse et en Espagne qui contrairement à celles en France, seront ouvertes pendant les vacances de fin d'année".

"Jean Castex a indiqué que des campagnes de dépistage massif seraient menées dans certaines régions après les fêtes, " peut-être même avant ".

"On a prévu d'en faire trois (.) peut-être dans le Nord, peut-être en Normandie, peut-être en région Auvergne-Rhône-Alpes", a ajouté M. Castex sans identifier les villes ciblées.

Mais il a confirmé qu'il s'agirait de métropoles: "ça, c'est du bon sens, il faut qu'il y ait pas mal de population et surtout une densité". "On va pouvoir en tirer des enseignements curatifs, préventifs".

Jean Castex a proposé d'assouplir à "6 m2 par fidèle" la jauge sanitaire du nombre de personnes autorisées à assister aux cérémonies religieuses, contre 30 personnes maximum actuellement.

Après une série de polémiques sur les violences policières, la possibilité d'une réforme de l'IGPN, la " police des polices", fait partie des pistes de travail données par le chef de l'Etat au gouvernement, qui doit soumettre ses recommandations " d'ici une quinzaine de jours", selon Jean Castex. La seconde serait de respecter un mètre d'écart entre chaque personne, et la troisième serait de maintenir la jauge de trente personnes pour les plus petits édifices, afin de ne pas les pénaliser. "Mais j'ai bon espoir qu'on trouvera un accord équilibré". Ce que Noël Le Graët a d'ailleurs confirmé. "Il ne sera pas possible de rouvrir dans les stades amateurs le 15". "Le retour du public dans les stades est un sujet qui est en cours de discussions, pas avant le 15 décembre, c'est sûr". La ministre des Sports Roxana Maracineanu avait récemment estimé "envisageable" cette date du 15 décembre, une demande des clubs qu'elle a "porté" auprès du Premier ministre.

Recommande: