Les protections périodiques seront accessibles gratuitement en Écosse, une première

28 Novembre, 2020, 05:08 | Auteur: Lynn Cook
  • Fournis par Franceinfo

Cette loi donne au gouvernement le pouvoir d'obliger d'autres organismes publics à mettre à disposition gratuitement des protections menstruelles. Elles préconisaient également l'installation de distributeurs de protections menstruelles dans certains lieux publics, auxquels les femmes sans domicile pourraient avoir accès grâce à des cartes prépayées. Relayés par The Scotsman, les espoirs de Monica Lennon, qui a évoqué "un jour de fierté pour l'Écosse", la porte-parole sur les sujets de santé du Labour (Parti travailliste) écossais, ont été confirmés le 24 novembre par un vote à l'unanimité au Parlement de Holyrood.

Tampons et serviettes seront gratuits en Ecosse.

En vertu de la nouvelle loi, les écoles, les collèges et les universités devront fournir des produits d'époque gratuits dans leurs toilettes. Après quatre ans de combats, la loi a été largement approuvée par les députés. L'objectif est aussi de mettre en place un vrai système d'éducation menstruelle dans les écoles.

Rose Caldwell, directrice générale de l'organisation caritative Plan International UK, a salué le rôle "pionnier" de l'Ecosse.

Malgré une opposition initiale et des craintes quant au coût de la mesure estimé à 9,7 millions de livres (environ 11 millions d'euros) par an - la proposition de loi a fait son chemin jusqu'à son adoption mardi, avec le soutien du gouvernement écossais.

Thank you to everyone who has campaigned for period dignity and to my MSP colleagues for backing the Bill tonight.

Ainsi, il en va de la responsabilité du Gouvernement et des autorités locales de s'assurer que les protections hygiéniques soient effectivement gratuites dans les points de vente concernés et que toute personne ayant besoin de ces produits puisse facilement y accéder.

À l'occasion de la journée mondiale de l'hygiène menstruelle, le 28 mai, l'ancienne secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa, avait annoncé "l'expérimentation de la gratuité des protections hygiéniques auprès d'élèves du second degré et d'étudiantes, de femmes détenues, de femmes précaires et sans abri ".

Des expérimentations sont en cours dans plusieurs lycées et universités, notamment en Île-de-France.

Recommande: