"Nous devons inverser cette élection", demande Trump à ses partisans

26 Novembre, 2020, 18:23 | Auteur: Lynn Cook
  • Image tirée du site web du président Donald Trump

" [Les démocrates] ont triché". Cette décision a laissé paraître qu'il a reconnu, indirectement la victoire de Joe Biden. Malgré de nombreux revers après avoir déposé des recours pour dénoncer un scrutin "frauduleux " et contester les résultats de l'élection, le président américain a de nouveau appelé mercredi 25 novembre ses partisans à " inverser " le résultat du scrutin, plus de deux semaines après l'annonce de la victoire de son rival démocrate, Joe Biden".

Donald Trump continue de nier publiquement sa défaite annoncée le 7 novembre, un refus sans précédent dans l'histoire politique américaine.

Alors que Joe Biden a récemment détaillé son plan pour ses 100 premiers jours à la Maison-Blanche, le Président sortant a de nouveau refusé de concéder sa défaite en déclarant ce 25 novembre que le Parti démocrate avait perdu la présidentielle du 3 novembre. Mais Donald Trump apparaît de plus en plus isolé dans le camp républicain, y compris chez les grandes voix médiatiques conservatrices, dans son "combat" contre le résultat officiel.Il a peu après annoncé, sur Twitter, gracier son ancien conseiller à la Sécurité nationale Michael Flynn, qui avait plaidé coupable en 2017 d'avoir menti au FBI au sujet de ses contacts avec un diplomate russe.Malgré son déni, Donald Trump a autorisé lundi soir l'ouverture du processus de transfert du pouvoir. "Nous l'avons largement emporté", a déclaré le président sortant. "Cette élection a été truquée", a-t-il insisté. "Je pense que cette sombre saison de divisions et de diabolisation va céder la place à une année de lumière et d'unité", a-t-il lancé.

"Notre démocratie a été mise à l'épreuve cette année".

"En Amérique, nous avons des élections libres et justes, et nous en respectons les résultats".

Quelques minutes avant ce discours à la Nation qui se voulait déjà présidentiel, Donald Trump, qui continue de crier à la fraude, sans apporter de preuves, a exhorté son camp républicain à "inverser cette élection". "Les habitants et les lois de ce pays n'accepteront pas autre chose", a lancé Joe Biden presque en même temps, depuis sa ville de Wilmington, dans le Delaware.

Joe Biden a une nouvelle fois voulu marquer le contraste avec celui qui dirige encore le pays. De la raison, pas de l'hypersectarisme.

L'agence Bloomberg est revenue ce mardi sur la relation qui avait lié la Turquie aux Etats-Unis alors que le président élu était Vice-président sous l'administration Obama.

"Vous voulez que nous nous écoutions les uns les autres à nouveau, que nous nous regardions les uns les autres à nouveau, que nous nous respections les uns les autres à nouveau".

Recommande: