Victime d'une fausse couche, Meghan Markle se confie pour la première fois

25 Novembre, 2020, 16:04 | Auteur: Sue Barrett
  • Meghan Markle et le Prince Harry ont perdu leur deuxième enfant dans le courant de l'ét

Dans un long texte publié dans le " New York Times ", ce mercredi, Meghan Markle révèle avoir fait une fausse couche en juillet dernier.

C'est une tribune très personnelle que livre Meghan Markle ce mercredi 25 novembre, dans les colonnes du " New York Times ".

Le 6 mai 2019, Archie, le premier enfant du Prince Harry, âgé de 36 ans, et de Meghan Markle ouvrait les yeux sur le monde, dans leur résidence du Frogmore Cottage.

La duchesse de Sussex évoque "un matin de juillet qui a commencé de manière aussi ordinaire que possible". "Après avoir changé sa couche, j'ai ressenti un vif mal de ventre". Je me suis écroulée sur le sol avec lui dans les bras, en fredonnant une berceuse pour nous calmer tous les deux, l'air joyeux contrastant fortement avec le sentiment que quelque chose n'allait pas. Je savais, en serrant mon premier enfant dans les bras, que je perdais mon second. Je sentais la moiteur de sa paume et embrassais ses jointures, humides de nos larmes. J'ai essayé d'imaginer comment nous guéririons.

La duchesse de Sussex raconte s'être retrouvée quelques heures plus tard dans un lit d'hôpital, main dans la main avec le prince Harry. "Un journaliste lui avait alors demandé comment elle allait". Un journaliste m'a demandé: "Est-ce que ça va?". Mais Meghan Markle a fait le choix de partager une expérience des plus traumatisantes pour tout futur parent.

"Dans la douleur, mon mari et moi avons découvert que dans une pièce de 100 femmes, 10 à 20 d'entre elles auraient subi une fausse couche. Mais, malgré cette stupéfiante douleur commune, le sujet est demeuré tabou, ces femmes habitées par la honte (injustifiée), et perpétuant le cycle d'un deuil solitaire".

"Certains ont partagé leurs histoires avec courage". "En étant invité à partager notre douleur, ensemble nous faisons vers les premiers pas vers la guérison", poursuit la duchesse de Sussex qui fait de la phrase "Est-ce que vous allez bien?" le leitmotiv de son texte.

Recommande: