L'Inde prioritaire — Vaccin AstraZeneca-Oxford

25 Novembre, 2020, 22:55 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le laboratoire a annoncé la semaine dernière que son candidat vaccin était efficace à 94,5 % sur la base des données provisoires issues d'essais cliniques avancés

Le sérum qui sera fabriqué par AstraZeneca est efficace en moyenne à 70%, et à 90% dans un dosage particulier, ont annoncé les chercheurs de l'université anglaise.

Dans un premier groupe, la quantité de vaccin était équivalente lors des deux piqûres: 62 % d'efficacité.

L'hypothèse est qu'administrer une dose plus petite permettrait de répliquer la première réaction du système immunitaire à un virus.

60% d'efficacité serait un chiffre acceptable pour un vaccin, c'est généralement celui du vaccin contre la grippe, mais une efficacité qui monterait à 90% serait bien plus encourageante.

L'Union européenne a passé un contrat d'approvisionnement de vaccins contre le Covid-19 avec Moderna. Elle avait ainsi plus de chances de trouver des cas asymptomatiques que Moderna ou Pfizer/BioNTech, qui n'avait pas le même protocole, explique le New York Times.

Le deuxième élément à retenir, c'est qu'il y a 100 % de protection contre la survenue de formes graves de maladie et d'hospitalisations chez les participants ayant reçu le vaccin.

Le taux d'efficacité de ce vaccin est "seulement" et en moyenne de 70%, contre autour de 95% pour les autres vaccins. "C'est une excellente nouvelle, car pour l'instant nous avons besoin du plus grand nombre possible de vaccins pour vacciner la population du monde", a déclaré la scientifique à la presse.

Une logistique plus simple.

Le vaccin d'Oxford est un vaccin plus classique, car il utilise un adénovirus comme vecteur, et ce type de vaccin est beaucoup plus stable.

Ce vaccin pourra être stocké dans des conditions de réfrigération normales de 2 à 8 degrés, contrairement à certains autres vaccins candidats, qui nécessitent un stockage extrêmement froid. Le vaccin est aussi beaucoup plus facile à produire. Elle devrait être lancée d'ici la fin de l'année en Suisse dans les usines du groupe Lonza.

AstraZeneca a annoncé avoir l'intention de demander immédiatement l'homologation du vaccin par les autorités de régulation pour pouvoir entamer au plus vite la production en masse.

Avant cette annonce, la Commission européenne avait déjà signé cinq contrats pour précommander des vaccins: avec le suédo-britannique AstraZeneca et l'américain Johnson & Johnson (jusqu'à 400 millions de doses auprès de chacun), le duo franco-britannique Sanofi-GSK (jusqu'à 300 millions de doses), le duo américano-germanique Pfizer-BioNTech (jusqu'à 300 millions de doses) et enfin avec l'allemand CureVac (jusqu'à 405 millions de doses). 15% d'entre-elles devraient échoir à la France. En cas d'approbation par les autorités sanitaires locales, le Royaume-Uni se dit prêt à distribuer le vaccin dès le mois de décembre.

Recommande: