GP d’Aragon : après une grosse chute, Quartararo décroche la pole position

23 Novembre, 2020, 10:25 | Auteur: Ruben Ruiz
  • JOSE JORDAN- AFP

Secoué après une lourde chute ce samedi matin lors de la troisième séance d'essais libres du Grand Prix d'Aragon, Fabio Quartararo est reparti en selle cet après-midi, et comment. Car si maintenant ça va, quand je suis tombé, ça n'allait pas. "J'avais énormément de douleurs pendant la FP4 et les qualifications", déclarait un Quartararo tout sourire, "l'objectif était de faire une première ligne, même si mon tour n'était pas génial, c'est chose faite." .

Il souffre selon son manager d'un hématome à la hanche gauche après sa chute dans la troisième séance d'essais libres samedi. Il en avait déjà subi un à la hanche droite lors d'une première chute la veille. "Au milieu de la course c'était impossible de piloter, tout était beaucoup plus sensible, je ne pouvais pas freiner, tourner, pencher la moto et cela explique pourquoi j'élargissais mes trajectoires et que je ne pouvais ralentir", a-t-il dit.

Tandis que Maverick Vinales préfère rester dans sa boite pour le moment, Takaaki Nakagami a enregistré la première référence en 1'54.484 avant les deux KTM de Iker Lecuona et Pol Espargaro. Le 3e du championnat, l'Italien Andrea Dovizioso (Ducati), qui ne compte qu'un point de plus que Vinales, s'élancera lui très loin, en 13e position après avoir complètement raté ses qualifications. Certainement réservée à Honda, la piste située à 230 kilomètres au sud-ouest de Barcelone n'a attribué que trois victoires aux adversaires de la firme tokyoïte, en 2010 avec Casey stoner et Ducati, ainsi qu'en 2014 et 2015 avec Jorge Lorenzo et Yamaha.

L'autre Français engagé en MotoGP, Johann Zarco (Ducati-Avintia), ne sera que 16e sur la grille mais a estimé pouvoir bénéficier des températures plus clémentes annoncées pour dimanche après-midi pour pouvoir remonter en course. La raison en est sans doute la température particulièrement fraîche régnant sur le circuit d'Aragon qui a rebattu les cartes. 4éme victoire de cette catégorie.

L'Espagnol Joan Mir lors du Grand Prix moto d'Aragon le 18 octobre 2020 à Alcañiz
L'Espagnol Joan Mir lors du Grand Prix moto d'Aragon le 18 octobre 2020 à Alcañiz JOSE JORDAN- AFP

Il est le jeune frère de Marc Marquez, le sextuple champion du monde MotoGP et tenant du titre, écarté des circuits cette saison après s'être fracturé le bras droit lors de la première course de la saison.

4éme pole cette année mais la 10éme en MotoGP en carrière! Autre absent de marque lors de ce Grand Prix d'Aragon, le vétéran italien Valentino Rossi (Yamaha), septuple champion du monde en catégorie reine.

Rossi, 41 ans, a été testé positif jeudi au coronavirus et a dû en conséquence se placer en quarantaine. Son retour avant le GP de Teruel, qui se disputera le 25 octobre sur ce même circuit de l'Aragon MotorLand, n'est pas encore certain.

Recommande: