Face au Covid, Danone se réorganise et supprime jusqu'à 2.000 emplois — Danone

23 Novembre, 2020, 19:48 | Auteur: Aubrey Nash
  • Face au Covid Danone se réorganise et supprime jusqu'à 2.000 emplois

Le géant agroalimentaire français, dont l'activité a été touchée par la pandémie de Covid-19, a annoncé ce lundi vouloir supprimer jusqu'à 2000 postes dans ses sièges en France et à l'étranger.

Ce plan, baptisé "Local First", prévoit la mise en oeuvre d'une organisation locale par zones qui remplacera une organisation mondiale par catégories, afin d'être au plus près des réalités et spécificités des différents marchés.

Cette simplification se traduira par des réductions d'environ 1.500 à 2.000 postes dans les sièges mondiaux et locaux, avec jusqu'à 25% des effectifs dans les sièges mondiaux, a annoncé Danone à l'occasion d'une journée investisseurs.

En France, "400 à 500 personnes", "essentiellement des directeurs, des managers", seront concernées par ces suppressions de postes, a précisé à l'AFP le PDG de Danone Emmanuel Faber.

"Cette année a montré que la compétitivité de nos activités, de nos marques, dans nos pays peut être déstabilisée par les à-coups de la conjoncture".

Dans le cadre de sa réorganisation, Danone envisage de déménager son siège mondial situé boulevard Haussmann à Paris à Rueil-Malmaison, dans les Hauts-de-Seine, où se trouvent déjà les équipes du siège France. Au total, le groupe vise donc un milliard d'euros d'économies en 2023. La crise sanitaire, avec son cortège de restaurants et bars fermés, pénalise particulièrement les ventes d'eaux en bouteille (-20,5%) du groupe, à la tête des marques Evian, Volvic et Salvetat. La baisse des frais d'administration va, ainsi, représenter une économie de 700 millions d'euros.

Le Groupe prévoit après 12 mois de Covid-19 un retour à la croissance rentable en moins de 12 mois, dès le 2e semestre de 2021, et un retour de la marge opérationnelle courante à son niveau pré-Covid à plus de 15%, en 2022.

Danone confirme son objectif de moyen terme d'une croissance des ventes comprise entre 3% et 5% en données comparables mais y ajoute une nouvelle prévision sur les marges en tenant compte du plan d'économies. En 2020, la marge opérationnelle courante du groupe - soit le rapport entre son résultat d'exploitation et son chiffre d'affaires - est attendue à 14%.

La FGTA-FO et le syndicat FO Groupe Danone rappellent qu'en avril, 1,5 milliard d'euros de dividendes (+ 8%) ont été versés aux actionnaires.

Danone mise parallèlement sur de " nouvelles sources de productivité industrielles permettant de réduire de 300 millions d'euros le coût des produits vendus ", est-il ajouté.

Lors d'une conférence téléphonique, Emmanuel Faber a indiqué qu'il donnerait des nouvelles sur ces cessions lors du premier semestre 2021.

A la Bourse de Paris, le titre Danone évoluait en très léger repli, cédant 0,19% à 52,4 euros en début de séance et sous-performant la hausse de l'indice CAC 40 (+0,88%).

"La crédibilité des nouveaux objectifs va être remise en question étant donné l'échec de Danone à atteindre son précédent objectif de marge (à moyen terme)", ont déclaré les analystes de Jefferies dans une note.

Recommande: