Boeing 737 MAX : la Chine maintient l'interdiction de vol

23 Novembre, 2020, 09:38 | Auteur: Lynn Cook
  • Le Boeing 737 MAX autorisé à voler de nouveau

Les États-Unis permettent au Boeing 737 MAX de voler de nouveau après la suspension des vols depuis 2019 précédée de deux catastrophes aériennes.

Un Boeing 737 en vol (image d'illustration). Il a aussi posé comme conditions préalables une formation " complète et efficace " des pilotes, ainsi que des modifications techniques sur les appareils pour garantir la sécurité des vols. Et, en l'état actuel des choses, il n'y a " aucun calendrier fixé " pour le retour des Boeing 737 MAX dans le ciel chinois, précise encore le CAAC.

Aux Etats-unis, l'Agence de l'aviation américaine (FAA) a autorisé mercredi le monocouloir à voler de nouveau, après 20 mois d'immobilisation au sol à la suite de deux crashs ayant fait 346 morts en l'espace de cinq mois. "Nous n'avons jamais été guidés par le temps, nous avons suivi un processus méthodique et délibéré ".

Une consigne de navigabilité (AD) publiée par la FAA dresse la liste des exigences qui doivent être remplies pour que les compagnies aériennes américaines puissent procéder au retour en service de ces appareils.

Les compagnies aériennes devront aussi effectuer des travaux de maintenance sur les appareils immobilisés au tarmac des aéroports depuis mars 2019. Ceux étant immobilisés chez Boeing (environ 450) seront examinés par un inspecteur de la FAA avant livraison. Le 737 MAX, qui était la locomotive des ventes de Boeing avant ses déboires, ne retournera pas dans l'immédiat dans le ciel mondial: les autorités de l'aviation civile d'autres pays ont décidé de procéder à leur propre certification.

Dans un communiqué publié mercredi matin, le ministre canadien des Transports, Marc Garneau, a indiqué que les experts en matière de sécurité de Transports Canada poursuivent leur processus de validation indépendant afin de déterminer s'il convient d'approuver les modifications proposées pour l'aéronef.

Pour une remise en service rapide, Boeing a assuré, dans un communiqué qu'il est prêt à travailler avec les régulateurs du monde entier. "Ces événements et les leçons que nous en avons tirées ont remodelé notre entreprise et concentré davantage notre attention sur nos valeurs fondamentales de sécurité, de qualité et d'intégrité ", a ajouté le PDG David Calhoun. Quant à Boeing, il va pouvoir reprendre ses livraisons.

"C'est un plancher", remarque Michel Merluzeau, du cabinet AIR. Tous les appareils étaient cloués au sol depuis près de deux ans suite à deux crashs.

Recommande: