Arabie Saoudite : Visite secrète du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu

23 Novembre, 2020, 21:53 | Auteur: Lynn Cook
  • L'Arabie saoudite dément toute rencontre entre le prince héritier et Netanyahu

Dimanche 22 novembre, Benyamin Netanyahou et le chef du Mossad Yossi Cohen se sont rendus secrètement à Riyad où ils ont rencontré l'héritier du trône, le prince Mohammed ben Salmane, et le secrétaire d'État américain Mike Pompeo, a rapporté le quotidien israélien Yedioth Ahronoth.

Cette première visite d'une autorité israélienne dans la monarchie du golf a été l'occasion pour Benyamin Netanyahou d'échanger avec le chef de la diplomatie américaine qui était également sur le territoire de l'Arabie-Saoudite.

Pour autant, Riyad osera-t-il franchir le Rubicon et normaliser ses relations l'an prochain avec Israël alors que le royaume avait toujours cité comme préalable l'approbation par Israël de la solution à deux Etats pour résoudre le conflit avec les Palestiniens? "Les seuls responsables présents étaient américains et saoudiens", a précisé dans sa publication le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Fayçal ben Farhane.

La première visite rendue publique d'un chef de gouvernement israélien en Arabie saoudite, pour rencontrer en secret ce weekend le prince héritier, a été révélée par la presse de l'Etat hébreu, et confirmée à l'AFP par une source gouvernementale israélienne.

"Notre partenariat sécuritaire et économique est fort et nous allons continuer à le développer afin de contrer l'influence nocive de l'Iran dans la région", a ajouté M. Pompeo, qui a fait ces derniers jours une tournée au Moyen-Orient au cours de laquelle il a visité Israël.

Elle survient aussi dans un contexte marqué par des annonces successives de normalisation des relations entre Israël et des pays arabes. "Gantz fait de la politique pendant que le Premier ministre fait la paix", a écrit sur Twitter lundi un conseiller de M. Netanyahu.

Un pas supplémentaire vers la normalisation des relations entre l'Arabie Saoudite et Israël?

Si Joe Biden engage -contrairement à Donald Trump- des discussions avec l'Iran, qu'adviendra-t-il de ces accords, se demandent analystes et commentateurs interrogés ces dernières semaines par l'AFP. "Normaliser (avec Israël) sous Biden pourrait rehausser l'image de l'Arabie saoudite, pour montrer qu'ils ont un joueur raisonnable dans la région", dit-il à l'AFP.

Plusieurs s'attendent à ce que les démocrates américains soient plus durs que M. Trump à l'égard l'Arabie saoudite en raison de son bilan en matière de droits fondamentaux et tentent aussi de renouer le dialogue avec les Palestiniens.

Recommande: