Une demande d'autorisation en urgence attendue aux Etats-Unis — Vaccin Pfizer/BioNTech

22 Novembre, 2020, 10:42 | Auteur: Aubrey Nash
  • Pfizer et BioNTech ne se sont associées qu'en mars dernier pour développer un vaccin contre le Covid-19

"Si le vaccin est approuvé par le régulateur, nous serons prêt à commencer les vaccinations le mois prochain", a affirmé Matt Hancock, expliquant que le service public de santé britannique (NHS) était en train "de mettre en place des centres de vaccination dans tout le pays capables de gérer le défi logistique que représente la nécessité de stocker le vaccin de BioNTech/Pfizer à -70 degrés". C'est à qui aura les meilleurs taux d'efficacité sur son vaccin: 92% pour le vaccin russe (Sputink V); 94,5% pour la solution de Moderna; ou encore 95% pour les vaccins respectifs de Pfizer, Johnson & Johnson, ou AstraZeneca.

Pfizer a annoncé vendredi avoir déposé une demande auprès de la Food and Drug Administration (FDA), l'autorité sanitaire américaine, pour l'autorisation en urgence (EUA) de la mise sur le marché aux Etats-Unis de son candidat vaccin contre le COVID-19 développé avec la biotech BioNTech.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a fait savoir jeudi soir que l'Union européenne pourrait donner son feu vert en décembre pour commercialiser ces deux vaccins. Des centaines de millions de doses ont déjà été réservées à travers le monde, alors que plusieurs gouvernements ont annoncé que les injections seront d'abord destinées au personnel hospitalier et aux personnes les plus vulnérables. "Il y a une chance pour que nous puissions encore obtenir cette année l'autorisation aux États-Unis ou en Europe, ou dans les deux régions", a assuré le directeur de BioNTech avant de préciser "il est possible que nous puissions livrer des vaccins en décembre".

La rapidité de ces développements est inédite dans l'histoire des vaccins.

BioNTech n'a offert sa technologie innovante d'ARN messager à Pfizer qu'en mars, alors que le monde traversait son premier verrouillage. Le premier volontaire a reçu le vaccin le 23 avril en Allemagne, dans la première phase des essais. Ils ont vécu leur vie normalement, avec les mêmes conseils de précaution que le reste de la population. La statistique est claire: une personne vaccinée avait 95% moins de risque d'attraper le Covid-19 qu'une personne non-vaccinée.

Comparaison de l'efficacité de vaccins conventionnels et de trois vaccins en cours d'essais cliniques contre le Covid-19
Comparaison de l'efficacité de vaccins conventionnels et de trois vaccins en cours d'essais cliniques contre

Mieux, le vaccin semble efficace pour empêcher les formes sévères de la maladie, et il serait aussi efficace chez les jeunes que chez les plus de 65 ans. L'entreprise estime être "bien préparée" pour une première phase de distribution selon ces modalités de grand froid pour lesquelles des conditionnements spéciaux existent.

Autre fait rassurant: les effets secondaires se sont limités à la fatigue chez 3,8% des participants après la deuxième dose et aux maux de tête (2%), tous surmontables.

C'est une autorisation conditionnelle, dans le cadre de l'urgence sanitaire, et qui restreindra sans doute l'usage du vaccin à certains groupes de la population.

Cela ne devrait pas empêcher les États de se précipiter pour trouver le produit. Dans la foulée, la biotech américaine a aussi déjà reçu la précommande de 100 millions de doses de son vaccin pour 1,5 milliard de dollars.

Recommande: